skip to Main Content

Comment réussir l’isolation phonique d’une cloison

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

L’isolation phonique d’une cloison voit son intérêt dans un confort certain apporté au quotidien pour les habitants d’une maison. D’un côté ils sont sûrs de ne pas déranger le voisinage au cas où ils seraient à l’origine d’un tapage (cas des musiciens). De l’autre, ils ne seront plus dérangés par les vacarmes émanant de l’extérieur. En bénéficiant d’un meilleur confort acoustique, l’habitation sera ainsi indéniablement plus agréable à vivre.  

Si aujourd’hui, la plupart des cloisons se dotent de plaques isolantes ou d’une structure alvéolaire, le sujet mérite que l’on s’y attarde. Et par la même occasion, nous vous livrons quelques conseils pour réussir votre isolation phonique.

Quels isolants acoustiques pour la cloison?

Une cloison sert notamment à séparer deux pièces de la maison, ou deux logements. Le matériau isolant doit isoler contre les bruits d’impact engendrés par les chocs et vibrations causés par des mouvements, déplacements ou chutes. Mais aussi contre les bruits aériens provenant des matériels audiovisuels ou de votre environnement proche. On peut citer comme exemples les voies ferrées ou un aéroport. Mais il doit permettre une bonne correction acoustique pour limiter la réverbération des sons dans une pièce. Le coefficient d’absorption d’un isolant s’exprime en alpha sabine, entre 0 et 1. Comme on peut facilement le deviner, le matériau sera moins absorbant si son coefficient d’absorption se rapproche de 0. Et au contraire, il aura une capacité d’absorption supérieure si ce coefficient se rapproche de 1.

On classe les performances d’absorption phonique d’un matériau de A à E, suivant la norme ISO 11654. Parallèlement, la performance acoustique des matériaux dédiés à l’isolation phonique est exprimée en décibels (dB).


En principe, c’est l’isolation thermique de la maison qui va aussi jouer le rôle d’isolant acoustique pour celle-ci. Et pour cause, ce sont les mêmes matériaux qui sont utilisés en isolation thermique et phonique. Toutefois selon leurs caractéristiques, certains  se dotent de meilleures performances acoustiques que d’autres.

Les différents types d’isolants acoustiques

Il existe 3 catégories d’isolants disponibles sur le marché.

Il y a les matériaux isolants synthétiques comme le polyuréthane ou le polystyrène expansé ou extrudé. On trouve également les isolants conçus à partir de matières minérales comme le vermiculite et la perlite, le verre cellulaire. Les laines minérales comme la laine de verre et la laine de roche sont aussi de cette catégorie. D’ailleurs, ces dernières possèdent une bonne performance isolante acoustique. Sans oublier les isolants d’origine animale ou végétale. D’un point de vue écologique, ces derniers sont plus respectueux de la santé des occupants et de l’environnement. Les fibres de bois ou de coco, la laine de bois, le chanvre, les fibres de lin, ou la ouate de cellulose ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres de cette dernière catégorie.

Mais le placo phonique offre également une protection acoustique très convenable. Il se compose de plâtre conçue à partir du gypse qui est une pierre à plâtre ou une roche tendre saline.

Le principe de l’isolation d’une cloison

Comme pour les combles et la charpente, l’isolation des murs et cloisons n’est certainement pas à négliger. Et ce, bien que celle-ci soit relativement facile à mettre en oeuvre.

L’isolant sera pris en sandwich par 2 plaquettes de plâtres reliées par une ossature métallique ou bois. Ce complexe est parfaitement étanche. Néanmoins, le fait que des gaines techniques comme l’électricité ou la plomberie doivent y être intégrées peut créer des ponts thermiques.

La mise en oeuvre de l’isolation phonique d’une cloison sera en fonction de son utilité selon qu’elle soit une cloison séparative (sépare deux logements), ou distributive ( sépare 2 pièces de la maison)

Isolation phonique d’une cloison séparative

Destinée à séparer 2 logements, des normes encadrent la cloison séparative sur le plan isolation acoustique. Le double parement va augmenter l’isolation phonique des deux logements. A noter qu’il faut particulièrement être méticuleux quant à la pose d’une liaison cloison/mur maçonné. A ce niveau, le degré de performance acoustique minimum requis est de 53 dB.

Voici un montage type d’isolation de cloison séparative : prenez 4 plaques de plâtres que vous visserez 2 à 2. Par la suite, installez-les sur une ossature en prenant soin d’emprisonner un isolant thermique pour augmenter le frein acoustique. Vous pouvez par exemple choisir un isolant en laine de roche rigide ou semi-rigide, en laine de chanvre ou en polystyrène expansé. Procédez par la suite à la liaison cloison-bâti. Pour ce faire, disposez un tampon amortisseur sur la bordure de la cloison pour bloquer les vibrations sonores diffusées par le mur.

Isolation phonique d’une cloison distributive

Du fait que la cloison distributive vise à séparer deux pièces d’un même logement, elle ne requiert pas d’exigences particulières. Cependant, une bonne isolation de celle-ci permet d’avoir un minimum d’intimité. De plus, si la cloison est en contact direct avec une zone non chauffée comme un garage, il faut la mettre en conformité avec les exigences thermiques d’un mur extérieur.

Pour isoler une cloison distributive, 2 options sont possibles. Soit le principe du double parement comme pour le précédent cas soit le principe de la cloison alvéolaire.

Pour le double parement, les plaques de plâtres seront supportées de par et d’autres par une ossature métallique ou chevrons en bois pour emprisonner un isolant thermo-acoustique entre les deux. Terminez par les joints. Avec les plâtres et l’isolant compris, l’épaisseur de la cloison va osciller entre 72 et 98 mm. Les isolants fréquemment utilisés dans ce cas sont la laine de roche rigide ou semi-rigide, la fibre de bois, le polystyrène extrudé ou encore la laine de chanvre.

Pour réaliser une cloison alvéolaire, à la place de l’isolant qui va être pris en sandwich entre les plaques de plâtres, nous allons nous servir d’alvéoles en carton ou en plaques. On va insérer ces derniers dans un rail relié au plafond et au sol.

De par sa légèreté et la facilité de mise en œuvre, cette solution est la plus pratique mais le seul hic est qu’elle résiste très mal au choc.

A noter que, comme tous travaux de rénovation, l’isolation phonique d’une cloison entre aussi dans le cadre des travaux encouragés et subventionnés par les pouvoirs publics.

 

GRATUIT ET SANS
ENGAGEMENT

Notre service est 100% gratuit
et ne vous implique aucunement
à passer à l’achat

RAPIDE

Les entreprises vous rappel
très rapidement afin
d’effectuer un devis sur mesure

QUALITÉ ET CHOIX

Nos entreprises sont agréés
et sélectionné pour leur
rigueur et leur sérieux.

[sm action= »named_sr_form » form_name= »isolation_phonique »]

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top