skip to Main Content

3 truc devis

* champs obligatoires

barre fin

L’isolation phonique : qu’est-ce que c’est ?

Se sentant moins concernés par les bruits extérieurs, les propriétaires ont souvent tendance à privilégier l’isolation thermique au détriment de l’isolation phonique. Et ceci, bien que ces types d’isolation vont généralement de pair. Pourtant, en termes de pollution, il n’y a pas que la pollution de l’air. Il y a bien pire et c’est la pollution sonore. Voici des informations utiles pour vous aider à estimer au mieux le prix de votre isolation phonique.

Qu’est-ce que l’isolation phonique ?

Le son traverse l’air et les matériaux. L’isolation phonique est un ensemble de techniques pour supprimer la diffusion des bruits extérieurs ou intérieurs. Il peut s’agir de bruit aérien passant par les portes et les fenêtres, ou des bruits d’impact (le trafic, des bruits sur le parquet en général comme une chute d’objets). Mais les bruits d’équipement font aussi partie des bruits parasites difficiles à vivre au quotidien.

L’isolation phonique ou acoustique consiste de ce fait à installer des isolants sur les différentes parois de la maison. Des murs et cloisons isolés vont protéger contre les bruits aériens ou intérieurs. Isoler les planchers intermédiaires permet de supprimer les bruits d’impact comme le bruit de pas. Placer des isolants aux fenêtres, portes et vitrages élimine toutes sortes de bruits intérieurs et extérieurs. L’isolation phonique du plafond vous soustrait des bruits de l’étage supérieur. L’insonorisation ou l’isolation phonique repose sur la loi de masse et la loi de masse-ressort-masse.

Pour faire simple, le degré d’atténuation de la propagation des sons sera en fonction de la lourdeur de la paroi. Un simple mur en béton aura ainsi l’avantage sur une brique ou une plaque de plâtre. C’est la loi de masse.

Le second principe repose sur l’absorption des ondes sonores par un élément ressort pris entre deux parois. Le passage du son à travers la deuxième masse renforcera l’effet d’absorption. Ce qui fait qu’il en sortira encore plus amorti. Notons que l’isolation acoustique est régie par une réglementation acoustique très stricte selon le type de logement. Ainsi, différentes normes s’appliquent aux maisons individuelles indépendantes, aux maisons  mitoyennes et aux habitats collectifs.

Il y a des petites astuces permettant d’optimiser la performance de votre isolation acoustique. Pour votre VMC par exemple, il suffit d’y placer un kit d’isolation acoustique pour bloquer les bruits extérieurs.

A côté de cela, une peinture acoustique peut accroître la performance acoustique de vos murs tout en leur apportant un coup de jeune. Les microbulles d’air qu’elle contient permettent de gagner 3 à 25 dB. Et dans cette même optique, savez-vous par exemple que des meubles imposants, une moquette ou des rideaux absorbent les vibrations sonores ? En pensant vos décorations en termes d’acoustique, vous réduirez considérablement les nuisances sonores.

Devis isolation phonique

Le prix de l’isolation évolue suivant plusieurs facteurs. Différents choix d’isolants sont proposés sur le marché. Leur prix varie surtout en fonction de leur performance. Les plus appréciées en termes d’isolation acoustiques sont entre autre la laine de verre, la laine de roche, la ouate de cellulose et le rouleau de liège. C’est loin d’être le fruit du hasard car ces isolants sont classés parmi les meilleurs. Le chanvre et la fibre de bois sont tout aussi intéressants. Quoiqu’un peu chers ! Et n’oubliez pas la main d’oeuvre. La complexité du projet, la surface à isoler et l’expérience de l’entrepreneur influeront certainement aussi sur le coût des travaux. De même que d’éventuelles modifications de structures ou de supports. Le budget à prévoir doit inclure le prix d’isolation des murs intérieurs, qui s’élève globalement à près de 40 € le m2. Le prix d’isolation des combles perdus est moins important que celui des combles habités. Prévoyez 14 € le m2 pour le premier cas et environ 40 à 50 € le m2 pour les combles aménagés.

Ces prix ne sont bien sûr indiqués qu’à titre indicatif. Seul un devis dressé par un professionnel pourra vous apporter plus de précision concernant le budget à prévoir. Après avoir arrêté votre choix sur une entreprise ou un artisan, assurez-vous de signer ce devis pour vous prémunir des mauvaises surprises au moment du paiement.

Trouver une entreprise pour une isolation phonique

Avant d’engager les travaux, c’est plus judicieux d’engager un spécialiste acoustique pour qu’il apprécie la force du bruit et identifie l’origine des nuisances sonores. Vous aurez ainsi un diagnostic acoustique précis assorti d’une gage de solutions. Il vous indiquera les parois à renforcer et le type d’isolant adéquat pour environ 150 euros. Sauf bien sûr s’il s’agit d’une étude plus complexe qui pourrait alors vous coûter plus cher. Le spécialiste acoustique peut aussi vous orienter vers des entreprises ou des artisans spécialisés. Il vaut mieux contacter des sociétés spécialisées dans le type de travaux que vous  voulez réaliser. Naturellement, choisissez des professionnels largement expérimentés et bien réputés. N’hésitez pas à leur demander des références ou vous montrer des projets dont ils s’occupaient. Autre point important à tenir en compte : le professionnel doit être certifié RGE si vous aspirez à avoir droit aux aides financières octroyées par l’Etat. Faites jouer le bouche à oreille et consultez votre entourage. Ils pourraient vous recommander des entreprises ou artisans qui ont su répondre à leurs attentes. Enfin, demandez plus d’un devis pour avoir un point de comparaison. Cela permet de bénéficier des meilleurs tarifs. Vous pouvez par exemple soumettre votre demande via notre formulaire pour recevoir une estimation gratuite de vos travaux d’isolation phonique.

Back To Top