skip to Main Content

Formats des matériaux isolants phoniques

Les formats des matériaux isolants phoniques vendus sont de plus en plus divers. Cette diversité de l’offre permet aux consommateurs de choisir l’isolant qui répond précisément à leurs besoins. Néanmoins, cette profusion peut prêter à confusion. Petit guide.

Formats courants : les isolants phoniques en panneaux

Format le plus courant, le panneau isolant offre de nombreux avantages tel son très bon coefficient d’isolation. Ce coefficient lui permet d’offrir d’excellentes performances tout en restant relativement peu épais. Fabriqué par compression, le panneau isolant résiste très bien aux pressions. De fait, c’est le format idéal pour isoler un sol. Il peut également être découpé sur mesure. Il ne reste alors qu’à le poser, rien de plus facile à installer.

Les différents matériaux

Le bon niveau global des panneaux isolants cache malgré tout de grandes disparités en fonction du matériau choisi. À l’exception de la mousse phénolique, les matériaux synthétiques (polystyrène expansé, polystyrène extrudé et polyuréthane) sont de médiocres isolants phoniques sous forme de panneaux. Les isolants en matières minérales vendus en panneaux offrent quant à eux de bonnes performances acoustiques. Toutefois, ce sont les isolants naturels (ouate de cellulose, fibre de coco, etc.) qui offrent les meilleurs niveaux d’isolement acoustique dans le format en panneaux. Chanvre et roseaux font toutefois exception.

Utilisation

Cependant, l’aspect financier doit également entrer en jeu dans le choix d’un isolant. Dans ce contexte, les isolants synthétiques redeviennent intéressants. Le polyuréthane pourra ainsi isoler les sols, les murs creux ou encore les toits. Il en est de même pour le liège. En panneau, les laines minérales seront adéquates pour isoler des parois aux surfaces inégales.

Formats flexibles : les isolants phoniques en matelas à languettes

Format classique pour les matériaux isolants phoniques, le matelas à languette offre plus de flexibilité par rapport à un panneau isolant. Isoler une surface qui n’est pas parfaitement lisse ne constitue plus un problème. De plus, les matelas isolent beaucoup mieux que les panneaux rigides.

Les différents matériaux

Les matelas en laine de verre se prêtent bien à l’isolation phonique de la plupart des parties intérieures d’un bâtiment (murs, combles, sous-sol, etc.). Idem pour la laine de roche qui offre une alternative plus écologique à la laine de verre. Dans ce format, la laine de bois est surtout efficace pour isoler les murs et les toits.

Utilisation

Si les isolants phoniques en matelas à languettes sont faciles à installer, ils ne sont pas très résistants à la pression. Les matelas à languettes sont donc à éviter pour l’isolation phonique d’un sol.

Les mousses isolantes projetées

Les isolants en mousse, parfois aussi appelés isolants projetés, présentent un sérieux avantage face aux autres formats de matériaux isolants phoniques : une extrême versatilité. En effet, une mousse isolante n’a aucun besoin d’être découpée aux dimensions précises d’une pièce. Plus besoin également de se soucier des jointures entre les différents éléments d’une isolation. Non ! Il suffit de projeter la mousse pour qu’elle s’immisce dans toutes les fentes et autres rainures formant une couche isolante continue, clé d’une bonne isolation phonique.

Les différents matériaux isolants phoniques

Il existe des mousses de polyuréthane (PUR). Alors qu’il faut fixer les panneaux de polyuréthane à la paroi à traiter, il suffit de projeter la mousse PUR à l’aide d’un spray sur la surface à isoler. Le PUR est malheureusement un matériau synthétique très peu écologique. Ceux qui souhaitent respecter l’environnement peuvent se tourner vers d’autres formats, notamment celui qui suit les mousses isolantes dans cet article.

Utilisation

Le format en mousse permet de boucher tous les ponts acoustiques, même ceux qui se cachent dans les plus petits recoins. De plus, elle ne craint nullement les surfaces inégales, au contraire. La mousse isolante est ainsi tout indiquée dans l’isolation phonique des sols, notamment dans le grenier, la mezzanine ou encore le rez-de-chaussée.

Formats facile à utiliser : les isolants phoniques soufflés

Parmi les formats de matériaux isolants phoniques, les isolants soufflés se rapprochent des isolants projetés ou mousses isolantes. Néanmoins, un détail crucial les distingue : le soufflage ne se limite pas au PUR et est donc beaucoup plus écologique que la projection.

Les isolants soufflés partagent les nombreux avantages des isolants projetés. Ils conviennent parfaitement au traitement des surfaces crevassées et des endroits difficiles d’accès.

Les différents matériaux

Laine de verre ou encore ouate de cellulose peuvent être posées par soufflage. La mousse de PUR peut aussi être soufflée.

Utilisation

Si théoriquement la pose d’un isolant soufflé paraît facile, elle nécessite en réalité l‘aide d’un spécialiste. En effet, l’installation de ce type d’isolant nécessite un matériel important. L’isolant, transporté en vrac dans un camion, est aspiré dans un énorme tuyau à l’aide d’une turbine. L’isolant est ainsi soufflé sur la surface à traiter. Le processus est rapide. Un pare-vapeur pourra être préalablement installé sur la surface à isoler afin d’éviter les risques de condensation.

L’isolation phonique d’une maison n’est jamais facile. Chaque chantier est un défi unique qui nécessite un système d’isolation tout aussi unique. Le format du matériau de l’isolant phonique n’est qu’une étape. Une fois ce choix connu, il reste encore de nombreux autres aspects à décider.

Découvrez nos derniers articles
Back To Top