fbpx skip to Main Content

Le double vitrage phonique : incontournable pour isoler les fenêtres

Le Double Vitrage Phonique : Incontournable Pour Isoler Les Fenêtres

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Parmi les techniques d’isolation des fenêtres contre les bruits, le double vitrage phonique s’avère être une bien meilleure solution qu’un simple vitrage. Voire, qu’un triple vitrage. Ses capacités importantes d’isolation en ont fait l’élément essentiel dans la normalisation de l’isolation des fenêtres. Ceci l’amène à supplanter petit à petit le simple vitrage, encore très présent dans les maisons anciennes. Découvrons pourquoi le double vitrage phonique est devenu l’objet d’engouement des nouveaux propriétaires pour isoler leurs fenêtres.

Pourquoi faut-il s’isoler des bruits ?

Il y a quelques décennies encore, il était pratiquement impossible pour ceux vivant à proximité d’une rue au trafic important, d’un aéroport ou d’une gare, de profiter d’un intérieur calme. Or, on sait qu’une exposition à un niveau de 120 décibels laisse des séquelles irréversibles au système auditif humain. Les nuisances sonores sont, entre autres, à l’origine d’anxiété, de stress, d’irritabilité.

Isoler les fenêtres avec un double vitrage phonique permet de retrouver le confort reposant de chez soi. Pour ce faire, il suffit de remplacer le vitrage par du verre phonique. Cependant, pour optimiser les résultats, il est aussi possible de changer entièrement les menuiseries des fenêtres. La solution à adopter va dépendre de l’ampleur de l’exposition aux bruits et de vos attentes, ainsi que du budget que vous êtes prêt à allouer à l’isolation de vos fenêtres.

Isoler les fenêtres : les principes d’un double vitrage phonique

Le double vitrage se compose de deux vitres spéciales et asymétriques, prenant en sandwich une lame d’air ou du gaz (argon, krypton). Le double vitrage a une variante feuilletée, munie d’un film PVB Silence. Les plaques de verre ont une épaisseur de 4 mm du côté intérieur, et entre 4 à 10 mm du côté extérieur. Le gaz ou l’air agissent comme des isolants contre les pollutions sonores provenant de l’environnement extérieur. Ce type de paroi vitrée a la particularité de supprimer les buées générées par les condensations.


La performance thermique d’une fenêtre double vitrage se traduit par le coefficient UW. Elle sera importante si l’indice tend vers 0. Outre le confort qui augmente, la performance thermique d’une fenêtre signifie également des économies en factures d’énergie de l’ordre de 15%. Effectivement, avec des fenêtres bien isolées, on sollicite moins le chauffage et la climatisation.

Isoler les fenêtres avec un double vitrage : les critères à prendre en compte

Pour en revenir aux bruits ambiants, il importe de souligner que le 10/6/4 est le meilleur double vitrage phonique pour isoler les fenêtres. Cela veut dire 10 et 4 mm de verre des deux côtés, et 6 mm d’air ou de gaz au centre. L’idéal est de lui ajouter un feuilletage acoustique.

Le matériau de la menuiserie

Le vitrage phonique se choisit en fonction des bruits auxquels l’habitation est exposée. Il faut donc l’adapter à l’environnement extérieur pour éviter d’avoir un niveau d’isolation trop excessif et inutile. Les ouvertures doivent se doter d’un châssis de bonne qualité pour les éviter de se déformer. Pour la menuiserie, le bois reste un matériau isolant naturel. Toutefois, ce choix n’est pas impératif car tous les matériaux, comme le PVC et l’alu offrent aujourd’hui de belles performances, pour peu qu’ils aient des profilés denses et épais.

Les nuisances

Par ailleurs, il est envisageable de ne traiter que les ouvertures des pièces sensibles comme les chambres ou celles donnant sur la façade. Le vitrage peut plus ou moins absorber les bruits suivant le niveau de son label CEKAL AR, allant de R1 à R6. On peut ainsi choisir un vitrage AR1, pour gagner 25 à 27 dB si on habite un milieu calme. On choisira un vitrage phonique R3 (28 à 29Db) si l’habitation se situe à proximité d’une voie de circulation.

Naturellement, le vitrage phonique à R6 (permettant de gagner plus de 37 Db) conviendra aux habitations en proie aux bruits des avions, des trains et des autoroutes. La norme Acotherme Ac est une autre référence pour choisir son vitrage phonique destiné à isoler les fenêtres. L’indice va de Ac1 à Ac4, du moins isolant au plus isolant.

Quel est le prix d’un vitrage isolant phonique pour isoler les fenêtres ?

Le double vitrage phonique filtre notablement les sons, même ceux d’un niveau de décibel important, si l’on s’en sert pour isoler ses fenêtres. Le confort gagné s’étend au niveau thermique et se traduira par une baisse de la consommation énergétique. C’est pourquoi, il reste un investissement intéressant avec un prix d’environ 85 euros/m² pour un double vitrage 4/10/4.

Et ce, même si l’écart se creuse pour l’acquisition d’un double vitrage phonique à isolation renforcée d’environ 450 euros/m². Les spécificités des fenêtres à isoler sont encore susceptibles d’impacter ce prix. Citons leurs dimensions, leurs modèles (standard ou sur mesure). Sans oublier la pose par un professionnel et les options (filtres autonettoyants, filtre UV, etc.). Il est aussi bon de savoir que des aides sont disponibles pour inciter les citoyens français à isoler leurs fenêtres avec du double vitrage phonique.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top