fbpx skip to Main Content

Le béton comme rempart acoustique contre les bruits

Le Béton Comme Rempart Acoustique Contre Les Bruits

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

La masse du béton en fait une barrière acoustique difficilement franchissable pour les ondes sonores. A l’ère où les enjeux acoustiques se sont amplifiés, s’ajoutant aux nouvelles problématiques créées par les immeubles de plusieurs étages, le béton acoustique s’avère être LA solution tant attendue. Il est d’autant plus intéressant pour répondre aux recommandations d’isolation requise par les normes en vigueur, visant une satisfaction acoustique normale de 70% de riverains, et une satisfaction supérieure de 90% d’entre eux.

Les vertus acoustiques avancées par le béton acoustique

L’affaiblissement acoustique des bruits extérieurs et intérieurs permis par le bloc en béton est généralement conforme aux normes acoustiques. Nous devons son efficacité, notamment à sa masse qui isole des bruits aériens comme ceux de la télé ou ceux engendrés par les conversations. Cette masse conditionne en effet l’efficacité d’une isolation réussie. D’un autre côté, le béton acoustique peut aussi nous prémunir des bruits de vibrations d’équipement.

Ce dernier sera alors accroché à une paroi en béton, devant avoir une masse assez conséquente pour ne pas laisser les ondes acoustiques se diffuser. Mais en dépit de cette capacité, le béton est à associer avec une autre correction acoustique, dont la nature va dépendre de l’usage des locaux. A défaut de quoi, il risque de laisser les vibrations se réverbérer, même si, en règle générale, les constructions avec du bloc en béton ne sont pas assujetties aux phénomènes de résonance.

Un gain acoustique pouvant aller jusqu’à 96 dB

Pour une absorption maximum des sons, on doit utiliser un doublage isolant souple conçu avec un isolant traditionnel comme les laines minérales, la laine de chanvre ou du polystyrène expansé. Notons qu’un mur en bloc de béton incorporant un doublage isolant diminue le bruit de 69 dB, ce qui n’est pas négligeable, étant la performance la plus élevée que l’on peut obtenir d’un système maçonné de construction. Par ailleurs, on peut envisager des solutions complètes en blocs béton avec des séparatifs de logement pour des bâtiments collectifs. Avec ou sans doublage, creux, pleins ou perforés, la performance acoustique avancée par des blocs en béton à maçonner diffère.


Béton acoustique : une performance acoustique pour quel type d’application ?

Le béton acoustique bloque les bruits aériens, mais pour qu’il ne transmette pas les bruits d’impact comme les bruits de pas ou de chutes, on doit prévoir des dalles flottantes. Des revêtements de sol appropriés sont une autre alternative à ces dernières. Une maison en copropriété datant des années 60 ou 70, où le revêtement de sol consiste souvent en une moquette posée sur une dalle de béton, on peut procéder de plusieurs façons pour rénover ce revêtement. Soit on pose les dalles flottantes sur un isolant, soit sur un matelas fibreux ou encore de la mousse. Il va sans dire que le résultat va dépendre de l’installation. Du côté des façades, la diffusion des bruits peut se faire via les fenêtres, les coffres de volets roulants ou les bouches d’aération. Cependant, la propriété acoustique du béton rendra possible le choix d’une solution isolante plus abordable pour ces derniers.

Comment assurer son confort acoustique grâce au béton ?

Le béton acoustique pour le sol

En vue de limiter la propagation des bruits et réduire les bruits d’impact, mais aussi les bruits aériens, la technique du sol flottant est excellente. Sur une sous-couche isolante intégrant un isolant (liège, fibre de verre, etc.) sera installée une chape de mortier. Il faut toutefois veiller à désolidariser le sol des murs et de la dalle de support. Avec un revêtement sonore comme le carrelage, on peut surmonter les planchers d’une dalle désolidarisée intégrant un matériau résilient.

Isoler les murs et les cloisons avec un béton acoustique

La fameuse loi de la masse est essentielle pour une bonne isolation. Cela veut dire qu’une paroi compacte et lourde est primordiale pour ne pas laisser passer le bruit. Dans les faits, l’isolation acoustique sera plus efficace avec un béton de 20 cm qu’avec une simple plaque de plâtre ou de la brique. Parallèlement, pouvant donner lieu à des fuites acoustiques, le rejointoiement, les circuits pour le chauffage, et les installations électriques sont particulièrement à soigner.

L’isolation des murs mitoyens

On peut procéder à l’isolation des murs séparant deux habitations, idéalement avec 2 parois séparées d’un vide de quelques centimètres et désolidarisées entre elles. Plusieurs options sont possibles, un panneau de béton ou une maçonnerie en béton, ou encore du béton coulé sur place. Pour accentuer l’efficacité thermique, on peut remplir cette lame d’air de panneaux de fibres minérales. Là également, comme à tout autre endroit, le pont phonique est à éviter en soignant les jonctions entre parois. Notons qu’une lame d’air procure un isolement phonique jusqu’à 90 dB.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top