skip to Main Content

L’essentiel à savoir sur le métier d’acousticien

L’essentiel à Savoir Sur Le Métier D’acousticien

    : trouvez des

    Demandez des devis aux de votre région pour .

    Le métier d’acousticien va de paire avec les problèmes de pollutions sonores qui sont aujourd’hui au cœur des préoccupations. Les bâtiments résidentiels, les bureaux ou les locaux industriels et de manufactures sont tous concernés par ces nuisances. À charge pour l’acousticien d’apporter les solutions pour les réduire afin d’améliorer le confort et le bien-être des personnes. 

    En quoi consiste le métier d’acousticien ?

    Le métier d’acousticien consiste à analyser un lieu donné et de trouver des solutions pour réduire les nuisances sonores. Les solutions proposées découlent d’un diagnostic et de son environnement direct. Les techniques proposées doivent par ailleurs respecter la législation en vigueur, comme la réglementation acoustique par exemple qui vise à protéger les occupants d’un bâtiment résidentiel des nuisances sonores. Ce travail peut être fait en amont des problèmes de bruits, dans le cadre d’une nouvelle construction par exemple. L’idée est d’éviter justement tout risque de nuisance. Le travail se fait aussi a posteriori pour résoudre des problèmes de pollutions sonores existants. 

    Les missions de l’acousticien dans le cadre de son métier

    Différentes missions incombent à l’acousticien dans le cadre de son métier. En amont, il peut travailler sur la conception des matériaux qui absorbent mieux le bruit. Pour les nouvelles constructions, il fait en sorte que les bâtiments bénéficient d’une bonne isolation acoustique. Cela passe par un choix judicieux des matériaux et la mise en place d’une technique de construction ad hoc. C’est l’intervention préventive. Pour les travaux en aval des nuisances sonores (intervention correctrice), l’acousticien est chargé d’analyser la situation afin d’établir un diagnostic de pollution sonore. Il classe ensuite les bruits par catégorie et par intensité avant d’élaborer des solutions appropriées à chaque situation

    Les formations nécessaires pour exercer le métier d’acousticien

    Il existe des cursus spécifiques pour accéder au métier d’acousticien. Les formations vont d’un bac+2 ou 3, à un bac+5, disponibles de plusieurs universités et écoles d’ingénieurs. La licence professionnelle mécanique acoustique et vibration, spécialité acoustique environnementale et bâtiment en fait partie. Il y a également la licence professionnelle mécanique acoustique et vibration, spécialité acoustique et vibrations industrielles. Ces diplômes permettent d’obtenir les qualifications et le statut de technicien acoustique. Vous pouvez également y accéder avec une licence en physique et en électronique. Le master acoustique (différentes spécialités sont disponible) ou un diplôme d’ingénieur en génie mécanique spécialité acoustique vous amènent également à cette activité. Il est également possible de suivre les formations suivantes : BTS électrotechnique, BTS systèmes numériques, DUT génie civil, DUT mesures physiques, option techniques instrumentales, DESS acoustique architecturale et environnement.


    Les qualités requises pour être acousticien

    En plus des compétences propres au domaine de l’acoustique, l’acousticien doit posséder certaines qualités pour être efficace dans son métier. Il doit notamment connaître la législation et toutes les réglementations des nuisances sonores. Il est également impératif de maîtriser tous les équipements de mesures sonores. L’acousticien doit par ailleurs avoir une excellente capacité d’écoute. Un bon acousticien a aussi un goût prononcé pour l’innovation (effectue une veille technologique et se forme régulièrement). Il est aussi minutieux, rigoureux et aime le travail en équipe. Il doit aussi pouvoir chiffrer un projet. Pour certains postes, la capacité de rédaction d’un cahier des charges, d’un cahier des clauses administratives particulières (CCAP) ou d’un cahier des clauses techniques particulières (CCTP) est nécessaire. 

    Postes, domaines d’interventions et salaire

    En tant que technicien ou ingénieur, l’acousticien intervient dans plusieurs domaines d’activité dans son métier.  Le bâtiment et les travaux publics, le secteur des (aériens, routiers et ferroviaires), l’industrie, le domaine de l’électroacoustique ou encore de la sonorisation sont autant de champs d’intervention de l’acousticien. Il intervient par exemple dans la mesure du bruit généré par une autoroute, une ligne de chemin de fer, le décollage/atterrissage des avions, une discothèques, … Ceci dans le but de déterminer l’impact de ces nuisance sur les habitants. L’acousticien peut aussi travailler dans l’industrie automobile pour concevoir l’aménagement intérieur d’une voiture en assurant son insonorisation. Il oeuvre aussi dans l’édification des ouvrages BTP ou de génie civil. Il peut travailler pour des bureaux d’étude, des sociétés de construction et de bâtiment, dans l’industrie, etc. Son profil intéresse aussi le secteur public. Les débouchés sont relativement importants. En termes de salaire, l’acousticien touche entre 1800 et 3000 euros brut selon le profil.

    Carrière d’acousticien : les possibilités d’évolution

    L’acousticien qui possède une formation adéquate peut facilement accéder au métier. Les candidats doivent juste s’assurer de la qualité de leur cursus. Comme dans tout métier, ils doivent également avoir toutes les compétences requises pour décrocher un emploi. Les possibilités d’évolution dépendent essentiellement de l’expérience de l’acousticien mais aussi du secteur d’activité. Mais technicien peut très bien accéder au poste de chef de projet ou de chef d’équipe. Un ingénieur expérimenté peut prétendre à l’ouverture de son propre bureau d’étude. Ce ne sont là que quelques exemples mais l’évolution est possible dans la carrière d’un acousticien.

    N’hésitez pas à prendre contact avec un acousticien sur notre site.

    Devis

    Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
    Cliquez ici
    Back To Top