fbpx skip to Main Content

Tout sur l’isolation phonique de votre comble

Tout Sur L’isolation Phonique De Votre Comble

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Une bonne isolation phonique du comble octroie un excellent confort aux habitants de la maison.

Pour une question de praticité, on vous conseille d’effectuer les travaux d’isolation thermique et phonique des combles en même temps. Nombreuses procédures doivent être réalisées pour aboutir à des performances beaucoup plus concrètes. Cet article a été soigneusement élaboré afin que vous puissiez connaître le b.a.-ba de cette pratique acoustique qui contribue en quelque sorte à améliorer votre confort.

Isolation phonique du plancher de votre comble

Isoler les combles aménagés permet de ne plus entendre les bruits de l’étage supérieur, si on habite en dessous. Et lorsqu’on décide de se lancer dans ce genre de projet, il ne faut surtout pas négliger le plancher. Cette zone s’avère favorable à la propagation des bruits d’impact dus aux chutes d’objet, aux pas, aux déplacements de meubles, etc. Et ces nuisances sonores se transmettent par la vibration du sol. A noter que les échos résonnent beaucoup plus sur un plancher en bois. Il est donc essentiel de le traiter.

Quel matériau pour l’isolation phonique du plancher du comble ?

On reconnaît un bon isolant de par ses indices de performance qui définissent ses performances à affaiblir les bruits.


Solution avec des panneaux rigides

Si le plancher de votre comble est en bois, l’isolation phonique qu’il lui faut consiste à y installer des panneaux rigides isolants de faible épaisseur, bord à bord. Ces éléments doivent s’appliquer directement sur le plancher. Après, ajoutez à l’ensemble des panneaux de particule de 22 mm pour accentuer les performances phoniques. Vous pouvez, entre autres, recouvrir le tout avec un revêtement décoratif de type moquette, sol PVC ou parquet pour camoufler les petites imperfections liées à l’installation des matériaux.

Isolation phonique sur dalle en béton

Une autre alternative que vous pouvez adopter consiste à installer des isolants non hydrophiles sur une dalle de béton. Après, cette structure doit être suivie par la création d’une mini chape qui sert de renforcement à l’ensemble du système d’isolation. Lorsque le tout sèche, vous passez à la pose du revêtement de votre choix. Cette solution s’avère très efficace pour contrer les bruits d’impacts et aériens, mais coûte cher et est compliquée à mettre en œuvre.

N.B : Vous devez absolument faire attention au poids. Ceci concerne surtout les planchers en mauvais état ou les combles accueillant des éléments lourds. Avant d’entamer les travaux, veillez donc, à renforcer ou à améliorer la structure du plancher de vos combles pour éviter tout risque d’écroulement. Aussi, il est plus judicieux de refaire ou de désolidariser le plancher pour garantir un maximum de résultats. Mais pour cela, il faudra faire appel à un professionnel habitué à ce genre de tâche.

L’isolation phonique du toit des comble

Une bonne isolation phonique du comble doit toujours passer par le traitement de la toiture. Si vous souhaitez vous prémunir des bruits aériens venant de l’extérieur, l’usage de matériaux fibreux s’avère nécessaire. Pour cela, on choisira des éléments isolants de type laine de verre, laine de roche, laine de bois, etc. Ces derniers possèdent également des propriétés thermiques… Que du bénef pour vous ! Pour procéder à l’isolation phonique de la toiture, 2 solutions s’imposent.

L’isolation par l’extérieur

Aussi appelée technique du sarking, l’isolation phonique du côté extérieur de votre toit consiste à ne toucher que la couverture. Cela vous évitera d’intervenir par l’intérieur et de désordonner le reste de la structure en effectuant quelques rénovations. Pour ce qui est de l’isolation, on applique des panneaux isolants étanches sur la couverture. Cette solution d’isolation phonique du comble permet également d’empêcher les petits animaux de s’introduire chez vous.

L’isolation par l’intérieur

Avant de passer aux travaux, sachez que cette pratique ne doit se faire que sur une couverture en bon état. Aussi, ce procédé requiert la dépose des plafonds en plaques de plâtre et par conséquent de reprendre toute la décoration intérieure. S’il existe des fenêtres dans vos combles, pensez à les isoler, car elles représentent des zones vulnérables. Sur vos ouvertures peuvent s’ajouter un double vitrage qui bloque avec efficacité les bruits extérieurs.

Entre autres, vous pouvez opter pour la pose de pans de sous-toiture. Cela consiste à la pose d’un doublage d’isolation phonique via des plaques de plâtre. Ces dernières ont pour rôle d’absorber les bruits aériens. Pour le matériau, le liège est une solution intéressante.

Et enfin, le plus important, l’isolation phonique de votre comble doit être soignée et précise. Des travaux mal réalisés ou interrompus sont susceptibles de provoquer des ponts phoniques qui dégradent très vite le résultat obtenu.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top