fbpx skip to Main Content

Techniques de traitement des bruits extérieurs ou aériens

Techniques De Traitement Des Bruits Extérieurs Ou Aériens

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Les bruits extérieurs ou bruits aériens proviennent de source indépendante de la structure du bâti. Les vibrations émanent de l’air et utilisent ce dernier comme support. Néanmoins, tout comme les bruits d’impact, ils sont aussi d’importantes sources de frustration. Voici nos astuces pour limiter les bruits extérieurs ou bruits aériens.

Principes des bruits extérieurs

Les bruits sont une émission de vibrations sonores entendues par l’homme. Ils sont jugés indésirables et sont de véritables nuisances pour la santé. Selon l’IFEN ou l’Institut Français de l’environnement, le bruit est la deuxième cause de pathologies professionnelles. Et actuellement, plus de 40 % des Français sont gênés par les bruits. En effet, faute d’une bonne isolation acoustique, on peut constamment entendre des bruits aériens ou extérieurs dans les habitations.

Les principes de propagation de bruit

Dans les maisons mal isolées, bruits extérieurs ou aériens se font entendre et les occupants en sont incommodés. Ils sont transmis par l’air au travers des murs de la façade, des fenêtres, de la toiture et par les cloisons intérieures. Ensuite, ils font vibrer les parois qui font vibrer à leur tour l’air dans les locaux mitoyens. Ils peuvent provenir de la circulation dans une rue, une usine, un chantier, un aéroport, une gare, etc.

Le nombre de logements exposés à un niveau de bruit augmente de jour en jour. Actuellement on estime les logements victimes de bruits extérieurs ou bruits aériens à  à 300 000.


L’isolation phonique : solution pour empêcher la propagation des bruits

Afin de minimiser la propagation des bruits dans la maison, il est primordial d’effectuer une isolation phonique ou acoustique. Pour cela, il faut opérer à l’isolation des fenêtres et utiliser des vitrages appropriés pour empêcher le passage des bruits aériens en provenance de la rue ou du jardin. Par ailleurs, il est également nécessaire d’isoler la toiture qui est la plus touchée par les bruits comme les sons de la pluie, des grêles, etc. Avec des matériaux isolants efficaces, cette isolation protège bien des bruits aériens.

Le faux plafond contre les bruits extérieurs

Par ailleurs, on peut opter pour la solution du faux plafond afin d’éviter la propagation des bruits. Il permet la rénovation d’une pièce en cachant les enduits sur les fissures, en faisant passer inaperçus les câbles électriques et les conduites d’eau. Mais surtout il assure l’isolation acoustique.

Les mesures et réglementations de l’isolation phonique

(Rw), exprime l’indice de mesure aux bruits aériens, c’est-à-dire les bruits routiers et il est exprimé en décibel (dB). L’isolation phonique d’un matériau se mesure en dB (A). (A) signifie que la mesure prend en compte la plus grande sensibilité de l’ouïe humaine aux autres fréquences. En ce qui concerne la réglementation, un seuil de 35 dB (A) ne doit pas être dépassé dans un logement pour obtenir un confort acoustique minimum. Cette norme est surtout appliquée pour les logements construits entre 1970 et 1996. Mais pour ceux qui ont été construits avant 1979, aucune réglementation n’est fixée sur le plan acoustique. Les propriétaires sont libres de réaliser des travaux de rénovation selon le confort souhaité.

Fenêtres et bruits extérieurs

Tous travaux acoustiques restent vains s’il reste des points faibles non traités. Généralement, ce sont les ouvertures comme les fenêtres qui sont responsables de grandes pertes calorifiques. Ainsi, baies vitrées, fenêtres de toit s’affichent comme des points faibles du bâtiment en ce qui concerne les bruits extérieurs. En principe, la performance isolante d’une fenêtre découle de son vitrage, de sa dimension et son mode de fermeture, des différents équipements qui la composent comme le coffre d’un volet roulant, sans oublier les joints.

En même temps, il faut aussi tenir compte de l’étanchéité de ces ouvertures au niveau de leur jonction avec la maçonnerie. Et s’agissant d’une isolation acoustique, la menuiserie en bois, PVC ou aluminium aura peu d’incidence sur l’efficacité acoustique des fenêtres. Parallèlement, il importe de particulièrement veiller à la qualité acoustique des coffres de volets roulants et des entrées d’air de la fenêtre. La performance acoustique des entrées d’air est indiquée par des indices D ne ou Dn 10 d’au moins 33 dB (A). Le coffre de volets roulants intégré dans un linteau par contre doit afficher un D ne supérieur ou égal à 36 dB (A).

Toiture et bruits extérieurs

Les matériaux destinés à équiper des combles aménagés particulièrement, comme la couverture ou le doublage thermique, doivent permettre de répondre aux exigences de la réglementation acoustique en vigueur. Notons également que les doublages thermo-acoustiques aident mieux à éliminer les transmissions latérales des bruits aériens. Les laines minérales ou les polystyrènes expansés acoustiques sont de bons exemples de doublages acoustiques. Si pour une raison de proximité ou d’appartenance à une zone bruyante, votre logement a des exigences particulièrement élevées en termes d’isolation acoustique, il convient de dépêcher des acousticiens spécialisés en bâtiment.

GRATUIT ET SANS
ENGAGEMENT

Notre service est 100% gratuit
et ne vous implique aucunement
à passer à l’achat

RAPIDE

Les entreprises vous rappel
très rapidement afin
d’effectuer un devis sur mesure

QUALITÉ ET CHOIX

Nos entreprises sont agréés
et sélectionné pour leur
rigueur et leur sérieux.

[sm action= »named_sr_form » form_name= »isolation_phonique »]

 

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top