fbpx skip to Main Content

Tout sur l’isolant phonique mural mince

Tout Sur L’isolant Phonique Mural Mince

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

L’isolant phonique mural mince est réputé pour son épaisseur réduite. Malgré cette propriété, il n’arrive pas à convaincre par ses performances. Néanmoins, il peut participer à l’amélioration de l’isolation phonique des murs. Découvrez dans notre article tout ce qu’il y a à savoir sur ce matériau.

De nos jours, difficile de ne pas passer par des techniques d’isolation phonique pour pouvoir jouir d’un peu de tranquillité chez soi. Nous savons ce que les bruits peuvent causer : stress, état d’anxiété, mauvaise humeur, maladies cardiovasculaires, etc. Si votre intérieur n’est plus en mesure d’accueillir des isolants avec d’importantes épaisseurs, optez pour la pose d’isolants minces. Retrouvez, tout de suite, les principales caractéristiques de ce matériau ainsi que ses spécificités techniques.

De quoi s’agit-il ?

L’isolant mince porte divers noms : PMR, IMR ou film mince. Ce dernier se compose de plusieurs couches d’origine animale, végétale ou synthétique (mousse souple, polyéthylène à bulles, etc.). Ces couches en question sont comprimées en étau entre deux feuilles d’aluminium ou de film plastique « aluminisé ». A priori, on détermine les performances techniques de l’isolant mince à travers le nombre de couches intermédiaires ainsi que leur nature.

Avantages et inconvénients de l’isolant phonique mural mince

L’isolant phonique mural mince tire ses performances de sa conductivité acoustique et de son épaisseur. Il possède des capacités ne permettant pas, toutefois, d’atteindre le seuil d’exigence minimal de la réglementation acoustique. En gros, le dispositif s’utilise en complément d’isolation plutôt que comme un isolant à part entière. À l’heure actuelle, ce matériau fait l’objet de nombreuses discussions. Certains vantent ses performances tandis que d’autres reprochent son incapacité à offrir une bonne isolation.


Les avantages de l’isolant phonique mural mince

Le principal avantage de l’isolant phonique mural mince réside dans son épaisseur. Cette particularité en fait un matériau favorable à l’aménagement des espaces restreints, car il limite la perte de place. De plus, il s’agit d’un produit qui se découpe facilement à l’aide d’un cutter. Pour l’installation, il vous suffit de l’agrafer sur les parois de vos murs.

Néanmoins, veillez à ne pas créer des ponts acoustiques. Aussi, vous n’aurez pas besoin d’utiliser un pare-vapeur (pour renforcer l’isolation thermique). L’aluminium contenu dans la composition de l’isolant exerce déjà cette fonction.

Entre autres, l’isolant phonique mural mince s’avère très résistant, que ce soit au feu, à l’humidité ou aux rongeurs. Isolant mince ne veut donc pas dire isolant fragile. De plus, il profite d’une conception non toxique, donc, moins dangereuse pour la santé. Par rapport à la laine de verre très poussiéreuse, le produit n’irrite pas et ne salit pas votre intérieur. Ces spécificités vous seront avantageuses, notamment durant la pose si vous souhaitez le faire vous-même.

Les inconvénients 

Par contre, on constate que les performances de l’isolant phonique mural mince semblent moins élevées que celles d’un isolant classique. D’ailleurs, la faible masse surfacique et l’absence d’éléments absorbants en face externe de l’isolant mince nuisent à ses performances acoustiques. Si vous souhaitez quand même l’utiliser, on vous conseille d’associer son usage à un autre matériau fibreux.

Aussi, lors de votre achat, optez pour un produit certifié ou sous Avis Technique. Ces détails prouvent la valeur, la qualité ainsi que les performances techniques de l’isolant. Entre autres, l’isolant phonique mural mince reste très coûteux à l’achat. Son prix se situe dans les environs de 4 à 35 euros/m². Et pour les rouleaux, il faudra compter entre 30 à 80 euros/unité. Il s’agit de coûts comparables à ceux d’un matériau traditionnel.

En outre, l’isolant mince s’avère particulièrement sensible à l’accumulation de poussière. Les dépôts nuisent grandement à sa propriété de réfléchissement d’ondes sonores qui constitue pourtant un de ses grands avantages.

Mode d’installation du matériau sur les murs

L’isolant phonique mural mince constitue un complément d’isolation intéressant. Il faut néanmoins savoir le poser correctement pour garantir son efficacité. On vous présente quelques astuces pour vous éviter de commettre des erreurs d’installation.

Vous devez découper le matériau au millimètre près selon les surfaces de vos murs à couvrir. Veillez à bien étendre l’isolant au maximum au moment de la pose. Cela permet, généralement de limiter les présences de ponts acoustiques.

Fixez ensuite l’isolant, soit à l’aide d’agrafes soit de tasseaux. Assurez-vous que la structure soit étanche en y ajoutant un adhésif en aluminium. Et surtout, placez l’isolant phonique mural mince du côté intérieur. Ceci évitera tout risque de condensation dans le cas où vos murs se composent d’éléments en bois.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top