fbpx skip to Main Content

Quels sont les labels à vérifier pour l’isolation phonique d’une fenêtre ?

Quels Sont Les Labels à Vérifier Pour L’isolation Phonique D’une Fenêtre ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Si l’on veut bénéficier d’un niveau d’isolation phonique optimal, il y a des labels à tenir compte lors de l’achat d’une fenêtre. Ils renseignent sur les performances phoniques et thermiques de la fenêtre. Loin d’être les bienvenues dans les habitations, les pollutions sonores doivent être bloquées de toutes les façons possibles. Cela passe par l’isolation de l’ensemble des parois, y compris les ouvertures.

Les nuisances sonores sont un fléau qui mine à la fois la santé et impacte négativement le confort de vie. Pouvant provenir de sources diverses, elles génèrent du stress et des maladies cardio-vasculaires. Dans ce dossier, nous allons donc nos focaliser sur les labels pour un bon choix de fenêtre, primordial pour stopper net les bruits extérieurs.

Isolation de la fenêtre : les labels disponibles pour comparer les performances

Quand les bruits se diffusent au sein du logement, les fenêtres vieillissantes sont souvent en cause. Parfois, ce sont les vitrages qui ne sont plus adaptés pour le milieu environnant. En vue d’offrir une isolation phonique optimale, c’est primordial qu’une fenêtre ait un bon indice d’affaiblissement acoustique.

Lorsqu’elle isole bien contre les flux d’air, elle est en mesure d’isoler du bruit. On peut revoir à la hausse les performances d’une fenêtre qui isole déjà contre le chaud et le froid en jouant sur l’épaisseur de son vitrage. En vue de parfaire l’isolation phonique de votre fenêtre, vous pouvez vous référer à certains labels.


Le label Acotherm

Attribué par les organismes publics, le CSTB, ainsi que le CTBA, ce label concerne l’isolation des menuiseries. Mesuré en décibel, leur niveau d’efficacité d’isolation s’échelonne sur une échelle exponentielle allant de AC1 à AC4. Il s’agit également d’une référence pour le choix du vitrage isolant de la fenêtre. Une fenêtre classée AC1 va réduire le bruit de 26 à 28 décibels. Un classement AC2 correspond à une réduction du bruit de 31 à 33 décibels. Une fenêtre dotée d’une performance d’isolation phonique ayant un label Acotherm AC2 conviendra à un environnement près d’une voie fréquentée.

Un milieu bruyant requiert au moins une réduction de bruit de 34 à 36 décibels, c’est-à-dire une fenêtre classée AC3. Dans un environnement où le bruit règne en maître, c’est une fenêtre classée AC4 qu’il faut. Ce label Acotherm indique que la fenêtre a une performance d’isolation phonique optimale, réduisant entre 38 et 40 décibels des nuisances.  Les performances d’isolation obtenues sont 20 fois supérieures qu’avec une fenêtre classée AC1.

Autre label d’isolation phonique de la fenêtre à vérifier : la certification CEKAL

labels isolation phonique fenêtre

Octroyée par l’organisme certificateur CEKAL, la certification CEKAL, parmi les labels existants, classe les performances du vitrage au niveau de l’isolation phonique de la fenêtre. Là, nous avons affaire avec un autre classement nommé AR pour Acoustique Renforcée. Du classement le plus bas AR1 au plus haut AR6, il est possible de diminuer le bruit sur un niveau situé entre 26 et 37 décibels. Ce qui veut dire que si vous avez un indice AR de 30 décibels, le niveau de décibels perçu dans la maison sera de 20 décibels si le niveau des bruits émanant de l’extérieur est de 50 décibels.

Dans les détails, on parviendra à bloquer entre 25 et 27 décibels pour un classement AR1. Si le logement se situe près d’une voie passagère, il faudra au moins un label AR2, réduisant entre 28 et 29 décibels dans le cadre de l’isolation phonique de la fenêtre. Une fenêtre classée AR3 réduit entre 30 et 32 décibels. Entre 33 à 34 décibels seront réduits par une fenêtre classée AR4. Un milieu bruyant ou très bruyant demande en général une réduction entre 35 à 37 décibels. Là, il faut un classement supérieur : AR5 ou AR6.

Bons à savoir

Le niveau sonore qui mesure la force et la faiblesse du bruit se situe sur une échelle de 0 à 140 décibels. Le choix d’un vitrage phonique s’effectue compte tenu des nuisances auxquelles l’habitation se trouve exposée. Ainsi, il est nécessaire d’adapter le niveau d’isolation à son environnement extérieur afin que celui-ci ne soit pas inutilement élevé. Quant à la menuiserie, la préférence de beaucoup va généralement au bois qui est un isolant naturel.

Cependant, les autres matériaux comme l’aluminium et le PVC parviennent aujourd’hui à offrir de belles performances si les profilés ont une densité et une épaisseur correctes.

Enfin, outre les labels indiquant les performances d’isolation phonique de la fenêtre, il faut également tenir compte du classement AEV. Ce dernier donne des informations sur la résistance à l’air, l’étanchéité et la tenue au vent des huisseries.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top