fbpx skip to Main Content

Tout sur le plafond acoustique

Tout Sur Le Plafond Acoustique

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

La pose d’un plafond acoustique permet de réduire l’intensité des bruits en provenance de l’étage du dessus. Quelles sont les différentes sortes de plafonds acoustiques ? Lequel choisir ? De quoi est-il fait ? À combien peut-on s’en offrir ? Nous tentons de donner réponses à toutes vos interrogations.

Lorsque votre confort est perturbé par les bruits de vos voisins du dessus, vous pouvez toujours essayer de leur en parler. En toute diplomatie, suggérez-leur des solutions d’isolation acoustique qui empêchent de transmettre, dans votre logement, les bruits qu’ils font. Si, après d’interminables négociations, ils refusent de prendre des dispositions, à vous de faire ce qu’il faut pour remédier à vos soucis d’inconfort. L’installation d’un plafond acoustique reste la meilleure option, et sachez qu’il en existe différentes sortes, adaptées à tous les goûts et budgets.

Les choix qui s’offrent à vous

Vous avez donc décidé de vous lancer dans la pose d’un plafond acoustique. Une alternative avantageuse qui diminue de 15 à 35 décibels l’intensité des nuisances sonores transmises dans votre logement. Mais les performances de l’isolation acoustique dépendront de la nature du plafond acoustique choisi et des matériaux qui le composent.

L’isolant à coller se présente comme la solution la plus abordable en matière d’isolation acoustique d’un plafond. On peut citer les sous-plafonds collés, disponibles en rouleaux ou en plaques. Pas besoin de réaliser de grands travaux pour les installer. Munissez-vous tout simplement de votre colle acrylique et d’un pistolet à mastic, puis passez à la pose du sous-plafond.


Modèles plus chers et plus fiables, les panneaux Placophonique font profiter d’une isolation acoustique de qualité. Avec une épaisseur de seulement 5 cm, ils s’avèrent idéals pour les plafonds de faible hauteur. Si vous disposez d’un plus large espace, et que vous êtes prêt à investir dans votre projet, optez pour le faux plafond acoustique.

Le sous-plafond acoustique collé

Il s’agit de la solution la plus simple, la plus abordable mais aussi la moins performante. Le sous-plafond collé correspond généralement à l’isolation thermique que phonique. Comme son nom l’indique, il suffit de coller l’élément isolant sur le plafond. On peut le trouver dans les grandes surfaces ou dans les magasins de bricolage, à un prix d’environ 10 à 20 euros/m².

Vous avez le choix entre des sous plafonds en plaques ou en rouleaux. Les plaques de mousse polyuréthane alvéolée s’estiment comme des produits offrant un bon rapport qualité/prix. Elles font également profiter d’un découpage et d’une installation simplifiés. Souvent, on utilise le sous-plafond acoustique pour isoler les pièces comme le salon, la cuisine ou la salle de bain.

Le plafond suspendu sous un plancher

Aussi appelé plafond modulaire, le plafond suspendu se constitue généralement de dalles qui se fixent sur une ossature métallique. Ces dalles en question se présentent sous plusieurs formes. Il y a celles qui sont minérales, conçues à partir de gypse ou de matériaux recyclables. Ces dernières affichent un design à relief, parfait pour améliorer ou corriger l’isolation acoustique dans un logement.

Mais on peut aussi citer les dalles constituées d’éléments isolants en laine minérale rigide (verre ou roche). Celles-ci sont beaucoup plus esthétiques. Si vous le voulez, vous pouvez ajouter une toile décorative sur leur face apparente. Pour la pose de dalles, comptez dans les environs de 20 à 50 euros/m². On installe, entre autres, ce type de plafond acoustique dans les studios d’enregistrement, les écoles, les hôpitaux, etc.

Le faux plafond acoustique

Cette option se destine principalement aux habitations disposant d’un plafond d’une hauteur importante. Le faux plafond acoustique est une solution avantageuse qui réduit les nuisances sonores à 25, voire 35 décibels. Sa mise en place se fait sur une ossature mécanique et le vide qui se crée entre le plafond existant et l’ossature sera complété par des éléments isolants.

Les matériaux de choix qui offrent une bonne isolation acoustique ne sont nul autre que la laine de verre ou la laine de roche. Ces dernières présentent un coefficient de 0.5, parfait pour une utilisation domestique (chambre à coucher, salle de repos, etc.). Ossature installée, on vient ensuite ajouter des plaques de plâtres, à visser sur l’armature. Une fois que c’est fait, votre faux plafond acoustique est opérationnel. Comptez entre 40 et 150 euros/m² pour la pose de ce type d’isolation.

À noter que pour obtenir des résultats probants, privilégiez une ossature longue portée. Aussi, l’isolation acoustique du plafond ne suffit pas éviter la propagation des ondes sonores dans votre appartement. Il faut aussi penser à isoler les murs, les portes, les fenêtres et les planchers. Enfin, on vous recommande d’éviter les options bon marché qui s’avèrent moins efficaces. Pensez sur le long terme et privilégiez des solutions qui en valent vraiment la peine, même si cela vous coûte cher.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top