skip to Main Content

Isolation acoustique du plafond : que faut-il savoir ?

Isolation Acoustique Du Plafond : Que Faut-il Savoir ?

    : trouvez des

    Demandez des devis aux de votre région pour .

    Il est important d’optimiser l’isolation acoustique son logement de l’intérieur, notamment, en travaillant le plafond. Dans un appartement et même dans une maison pavillonnaire, personne n’est à l’abri des petits et grands bruits incessants qui ruinent des nuits de sommeil ou des après-midi de farniente. Parfois, faute d’être exigeant ou tout simplement parce qu’on ne peut rien exiger de personne, il faut prendre ses mesures de son propre côté. Les paragraphes suivants vont essayer de donner un bref topo pour avoir une idée sur comment procéder !

    L’importance de l’isolation du plafond vis-à-vis des bruits

    Selon les lois physiques connues, autant la chaleur s’échappe généralement par le haut, les bruits aériens extérieurs passent aussi plus facilement par le toit (et les ouvertures). Dans les appartements, les voisins du dessus semblent particulièrement bruyants, alors que c’est plutôt leur plancher qui est mal isolé et fait passer particulièrement les bruits d’impacts par le plafond. Ces problèmes peuvent être réglés par l’isolation de la toiture entière s’il s’agit d’une maison. Mais cela va engager une petite fortune ! On peut  encore procéder par la mise en place d’un produit résilient au niveau du plancher du dessous. Mais il va falloir négocier avec le voisin, s’il s’agit d’un bâtiment collectif. Alors, sans conteste, c’est au niveau du plafond qu’il va falloir intervenir et apporter des travaux d’étanchéisation acoustiques, peut-être même plus que vis-à-vis des murs.

    Les grandes techniques pour isoler acoustiquement le plafond

    Pour les maisons pourvues de combles perdus, l’épandage de matériaux isolants en vrac est une solution peu coûteuse. Sans d’autres cas, la méthode principale privilégiée pour isoler acoustiquement un plafond, c’est d’y apposer un faux plafond. L’objectif est de créer un système « masse-ressort-masse », principe se trouvant à la base de toutes stratégies d’isolation phonique.

    Quelques paramètres sont à observer lors de l’installation du dispositif. Ils concernent bien évidemment, les matériaux isolants et les diverses méthodes de fixation dans le cas du faux plafond.


    Le choix des matériaux d’isolation acoustique

    En matière d’isolation acoustique, on utilise autant que possible les mêmes matériaux utilisés pour l’isolation thermique. Comme il s’agit de l’espace de vie intérieur, il convient de bien étudier leur innocuité pour la santé, mais également d’autres caractères comme la résistance au feu, à l’humidité, aux bactéries, aux champignons, etc.

    À propos d’isolants, si l’usage donne la part belle aux matières minérales comme la laine de roche, la perlite, etc., et à ceux qui sont naturels et recyclable dont, le liège, la fibre de bois, etc., les matériaux plastiques comme le PU, le Polystyrène, etc., quant à eux, font l’objet de controverse même s’ils sont légers et faciles à utiliser.

    Les différentes techniques de fixation du faux plafond

    Dans tous les cas, ce n’est pas tant le matériau isolant lui-même qui procure son efficacité acoustique au dispositif phonique, c’est surtout son mode d’installation. Mais encore, il faut aussi penser à l’impact de la pose sur la hauteur utilisable de la pièce. Ainsi, l’on distingue généralement 2 types de faux plafond, à savoir :

    • Le faux plafond collé qui semble aujourd’hui être le plus utilisé, non seulement pour éviter de perdre de l’espace, mais aussi pour des raisons esthétiques.
    • Le faux plafond avec ossature qui nécessite plus de travaux et qui se destine aux installations de grosse épaisseur. Pour mieux désolidariser le dispositif du plafond, il est préférable de mettre une ossature à longue portée, directement fixée au pan de mur et à son opposé. Vous pouvez aussi utiliser des suspentes antivibratiles afin d’optimiser la fixation.

    Les contraintes pouvant être liées à l’isolation phonique de plafond 

    Effectivement, le bruit et le son sont des phénomènes qui se transmettent par vibration et leur expansion va toucher toute la structure de la maison, les murs en particulier ou encore la tuyauterie, la cage d’ascenseur, etc. Même si on arrive à bien isoler le plafond avec les meilleures techniques, la transmission de la vibration continue. Autrement dit, un local doté d’une bonne isolation est également bien étanche de tous les côtés. Mais sachant que les bruits ont différentes caractéristiques et que les besoins sont différents d’un logement à un autre, un diagnostic acoustique est essentiel pour déterminer la conception de l’isolation. Il en est de même de l’intervention d’un professionnel pour le choix du dispositif et de sa pose.

     

    GRATUIT ET SANS
    ENGAGEMENT

    Notre service est 100% gratuit
    et ne vous implique aucunement
    à passer à l’achat

    RAPIDE

    Les entreprises vous rappel
    très rapidement afin
    d’effectuer un devis sur mesure

    QUALITÉ ET CHOIX

    Nos entreprises sont agréés
    et sélectionné pour leur
    rigueur et leur sérieux.

    [sm action= »named_sr_form » form_name= »isolation_phonique »]

    Devis

    Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
    Cliquez ici
    Back To Top