fbpx skip to Main Content

Quelles solutions acoustiques pour lutter contre les bruits domestiques ?

Quelles Solutions Acoustiques Pour Lutter Contre Les Bruits Domestiques ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Les bruits domestiques sont devenus un sujet de préoccupation pour 40% des Français sans pour autant lutter contre ceux-ci. Chiffrer le coût des travaux, identifier les sources de bruit, plusieurs alternatives quant à l’isolation existe.

Près de 300 000 logements sont exposés à un niveau de bruit préoccupant et on chiffre à 7 millions ceux qui subissent des bruits diurnes extérieurs trop importants.
Des alternatives permettent un meilleur confort sonore, que ce soit pour l’isolation des bruits inter logements ou des bruits extérieurs au logement.
Même si les néophytes peuvent réaliser ces différents travaux, la qualité de ces derniers sera nettement plus élevé si l’on fait appel à un spécialiste (acousticien, architecte). Ces spécialistes ont un coût abordable et s’adaptent à votre budget.
Didier Blanco, acousticien, déclare : « pour une qualité égale en absorption du son, on peut choisir de la laine absorbante à 20 euros le m² ou du marbre absorbant pour 215 euros le m² ».

Des notions d’acoustique

Les bruits solidiens (bruits ayant comme origine une mise en vibration directe de la structure) se différencient des bruits aériens (émis par une source qui n’a pas de contact avec la structure).

L’air permet aux bruits aériens de se propager avant de faire vibrer les parois. Le son traverse la paroi, autrement dit une paroi qui vibre fait à son tour vibrer l’air dans les pièces voisines. Tous les éléments d’un bâtiment ont une incidence acoustique.


Les bruits d’équipements, qu’ils soient collectifs (ascenseur) ou individuels (robinetterie), ainsi que les bruits d’impact constituent les bruits solidiens.
Anne Balitou, architecte en environnement sonore explique que l’on ” se retrouve avec un système structurel qui bouge sous l’impact d’un bruit solidien et qui le propage, comme le ferait une peau de tambour ”.
58dB est le seuil maximal de transmission des bruits d’impact provenant du logement situé à l’étage supérieure selon les normes d’isolation acoustiques. Concernant les bruits aériens, les logements mitoyens ne doivent pas dépasser les 53dB. Ces différents seuils ne garantissent en rien un confort absolu mais imposent un niveau acoustique maximal toléré.

Les alternatives concernant l’isolation pour le sol

Caque matériau disposent de caractéristiques acoustiques. Cependant, des différences subsistent selon leur constitution. Anne Balitoudéclare : “Les matériaux denses et durs, type béton, pierre ou verre ont une forte réverbération. Le niveau sonore rendu est donc plus important. A l’inverse, les matériaux ayant une certaine porosité, tel une mousse derrière un textile, ou les produits perforés, comme les panneaux de bois ou de plâtre, sont absorbants”.

Un revêtement résilient (élastique et souple) permet d’atténuer le bruit :

– s’il faut être attentif à leur entretien, les tapis aiguilletés en dalles ou en bandes restent performants acoustiquement parlant.
– il est nécessaire d’équiper les matériaux plastiques d’une sous-couche afin qu’ils disposent de cette élasticité et souplesse. Il est toutefois difficile de réaliser ce revêtement en dalles à cause des distorsions entre les dalles que peuvent engendrer la sous-couche élastique.
– le carrelage sur sous-couche : les carreaux adhèrent par vulacanisation à chaud d’une sous-couche de caoutchouc installée entre le carrelage et la sous-couche résiliente.
– le parquet sur sous-couche : ici aussi, on a à faire à un revêtement rigide sur sous-couche résiliente. Il est important de choisir une colle qui conserve les qualités de résilience.
– la dalle flottante : du béton coulé sur une couche de fibres minérales recouvert par un revêtement type parquet ou revêtement isolant.

Une usure du revêtement peut réduire, voire annuler l’efficacité acoustique. Les bruits aériens ne sont pas influencés par les revêtements de sol textile. Il faut alors déposer le plancher et contacter un spécialiste pour qu’il le remonte.

Comment traiter les points faibles acoustiques d’une façade ?

Une meilleure isolation contre les bruits extérieurs peut faire réapparaitre les bruits d’équipements ou de voisinages. Il est donc judicieux de renforcer l’isolation contre les bruits provenants des logements mitoyens.

« Isoler de façon importante peut avoir des conséquences négatives. Ainsi, dans les années 90, on a réalisé un énorme travail d’isolation des façades de HLM. Les habitants étaient alors mieux protégés du bruit extérieur mais percevaient plus les bruits du voisinage ”

 se souvient Anne-Marie  Balion avant d’ajouter :

“ Reste qu’avec l’existant, la qualité sonore ne sera pas toujours identique à celle qui est prise en compte dès la conception d’un projet neuf « 

N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un spécialiste, qu’il soit architecte, acousticien ou même auprès de l’entreprise, si vous vous lancez dans la construction d’une maison.
Avant tout traitement des fenêtres, il faut vérifier s’il existe des points faibles susceptibles propager les bruits extérieurs. Ces transmissions « parasites » peuvent avoir de grosses conséquences : une cavité de quelques centimètres peut influer sur l’isolement de l’ensemble de la façade. Vous pourrez améliorer votre confort en traitant ces transmissions parasites, et ce, pour un coût limité.
Cependant, il ne faut pas les traiter si des travaux importants sont effectués en parallèle, les résultats risquent d’être décevants. (solution: isolant acoustique)
Un acousticien ou un architecte spécialisé est à même de traiter ces maillons faibles comme l’explique Anne Balitou: “ Nous procédons en premier lieu à un diagnostic de l’ensemble de l’existant. Tout est passé en revue, notamment les trous, les percements, les conduits. Après, on agit au cas par cas. On rebouchera, par exemple, une cheminée qui ne sert plus et qui véhicule le son ”.
Attention à la ventilation ! Il faut mettre en place des entrées d’air acoustiques dans les pièces principales, entrées d’air qui seront dimensionnées par rapport au type de ventilation (mécanique ou naturelle). La connexion entre les bouches d’extraction et les ventilateurs détermine le type de ventilation.

[box type= »note » ]

La musique n’adoucit pas toujours les mœurs

On a tous connu un voisin ou un proche qui nous empêchait de dormir en jouant d’un instrument de musique. Ces différentes nuisances sont devenues une véritable source de contentieux.
Une isolation contre les bruits aériens (améliorer l’isolation des parois) sera efficace contre le son aérien des instruments porté (flûte, saxophone).
En ce qui concerne les bruits solidiens des instruments posés à même le sol tels que le piano ou la batterie, mettre sous leurs pieds des plots anti-vibratiles ou installer des sourdines réduira les nuisances.
Des planchers techniques ( panneaux de particules avec sous-couche souple en fibre résiliente) permettent même d’insonoriser complètement une pièce. Une isolation de type « boîte dans la boîte », autrement dit des murs, sols et portes plafonds est même envisageable.
Anne Balitou précise : “ On désolidarise les murs, sols et plafonds afin de limiter la propagation du bruit. C’est une solution idéale pour l’insonorisation d’une cave. On peut même réaliser avec ce système, une petite cabine à l’espace suffisant pour y exercer un instrument. Les parents et les voisins vivant au-dessus ne seront pas dérangés par le son de la batterie ”.[/box]

source: travaux.com

GRATUIT ET SANS
ENGAGEMENT

Notre service est 100% gratuit
et ne vous implique aucunement
à passer à l’achat

RAPIDE

Les entreprises vous rappel
très rapidement afin
d’effectuer un devis sur mesure

QUALITÉ ET CHOIX

Nos entreprises sont agréés
et sélectionné pour leur
rigueur et leur sérieux.

[sm action= »named_sr_form » form_name= »isolation_phonique »]

 

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top