skip to Main Content

Ce qu’il faut savoir sur les isolants en polystyrène

Ce Qu’il Faut Savoir Sur Les Isolants En Polystyrène

    Un matériau est considéré comme un isolant lorsque sa valeur de conduction thermique ne dépasse pas 0,07W/mK à l’état sec. Bon nombre de matériaux, classés en trois catégories (isolants synthétique, naturel et minéral), répondent à ce critère, dont le polystyrène.

    Les avantages et inconvénients du polystyrène

    Le polystyrène est un matériau très apprécié pour l’isolation des combles. Étant très léger (densité : 1g/dm2), il est très facile à manier. Il ne s’effrite pas, ne se délite pas, et ne nécessite pas le port d’équipement de protection (gants, lunettes, masques).

    La qualité d’un tel isolant est garantie s’il est certifié ACERMI et conforme aux marquages CE (obligatoire depuis 2003). Sa résistance thermique est de 0,95m2K/W pour une épaisseur de 40m, ce qui en fait un isolant singulièrement efficace.

    Cependant, il faut être particulièrement rigoureux dans l’installation de cet isolant. Effectivement, les plaques doivent être assez étanches pour réduire les ponts thermiques, mais pas trop afin de laisser les parois respirer et donc empêcher la formation de moisissures.

    Enfin, le polystyrène n’est pas complètement ignifuge, au contact du feu, il se met à fondre et dégage une fumée noire chargée de styrène, substance hautement cancérigène.

    Les différentes sortes d’isolants polystyrènes

    Les isolants en polystyrène sont de deux types : les polystyrènes expansés et les polystyrènes extrudés.

    • Le polystyrène expansé (PSE), souvent appelé frigolite, est un matériau constitué de microbilles en polystyrène. Très populaire et très prospère sur le marché, il offre l’avantage d’être très facile à mettre en place, insensible à l’humidité, perméable à la vapeur d’eau et accessible à un prix abordable (10 euros/m2 en 100 mm). Comme son prix l’indique, le PSE est peu performant, voire médiocre sur le plan acoustique. En outre, il est inflammable, peu durable et fragile. Le PSE dégage du CO2, de la suie et du monoxyde de carbone en cas d’incendie, au fil du temps il libère du pentane, un gaz nocif pour l’ozone et l’atmosphère.
    • Le polystyrène extrudé (XPS) est un matériau à alvéoles fermées obtenu par extrusion du plastique, il figure parmi les meilleurs isolants thermiques sur le marché. Il présente de nombreuses qualités qu’on ne retrouve pas chez le PSE : résistance extrême à la compression (70 tonnes/m2), à la chaleur, au froid et à l’air. Comme le PSE, il a une performance d’isolation acoustique assez médiocre. Le XPS nécessite un budget d’environ 15 à 20 euros/m2 en 100 mm, étant plus cher que le PSE il est de ce fait plus durable. 

    Les plaques de polystyrène

    Les plaques de polystyrène sont aujourd’hui certifiées CSTB et ACERMI. Grâce à leurs propriétés isolantes, elles se voient également attribuer les performances essentielles d’un bon isolant.

    • leur caractère hydrophobe classe les PSE parmi les isolants ayant le plus faible niveau d’absorption du marché. De fait, avec un taux entre 1 et 5 %, son insensibilité à l’eau est largement supérieure que la moyenne.
    • sur le plan thermique, les plaques de polystyrène apportent un confort satisfaisant en toute saison et limitent efficacement les déperditions thermiques. Dotées d’une excellente résistance mécanique, vous pouvez également les associer à votre système de chauffage pour réduire considérablement vos factures énergétiques. En prime, facile à mettre en place, les plaques de polystyrène sont une bonne alternative pour réaliser l’isolation du logement.
    • sur le plan acoustique, les plaques de polystyrène limitent le passage des bruits de l’extérieur vers l’intérieur ou vice versa. Mais qu’ils soient extrudés ou expansés, la performance acoustique des polystyrènes reste modérée, voire médiocre. D’où une isolation phonique quasi nulle.

    * champs obligatoires

     

    Back To Top