fbpx skip to Main Content

Le point sur la mousse acoustique

Le Point Sur La Mousse Acoustique

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Les isolants acoustiques modernes partent du système de masse-ressort-masse, qui comprend généralement un matériau souple et léger maintenu entre deux panneaux plus durs, se présentant sous la forme de mousses. Ces dernières présentent des perforations, qui absorbent et retiennent l’air, afin d’étouffer une bonne partie des vibrations sonores. Généralement aplanies, ces mousses peuvent parfois présenter des reliefs, surtout pour l’isolation phonique à usage professionnel. Dans ce cas précis, elles doivent toujours être découpées, jamais moulées ni extrudées. Les mousses en polyuréthane et les mousses en mélamine satisfont ces critères.

La mousse acoustique : c’est quoi au juste ?

Spécifiquement élaborée pour limiter la propagation des sons, la mousse a une capacité de modifier l’ambiance sonore générale d’une pièce. Ce sont des matériaux de synthèse issus du polyuréthane ou du polyéthylène. Prenant souvent la forme d’une mousse compacte alvéolée, ce dispositif favorise l’amortissement des vibrations. Plusieurs types de mousse sont présents sur le marché : sous forme de dalle, panneau acoustique ou encore en rouleaux.

A préciser que vous devez la choisir en fonction du but recherché. Par opposition à l’isolant phonique qui, associé ou non à un autre isolant, parvient à empêcher le son de traverser une paroi, la mousse reste un absorbeur acoustique. Sa capacité absorbante est remarquable, et on l’apprécie surtout pour atténuer la réverbération des sons ou les échos dans les grands espaces comme la cantine ou les bureaux etc… De ce fait, utilisée en tant qu’isolant acoustique à proprement parler, elle ne vous sera pas d’une très grande aide à moins d’être associée à d’autres matériaux spéciaux. Et pour cause, elle ne sera efficace pour ce type d’isolation que si elle est très lourde et épaisse.  

Les applications de la mousse isolante acoustique

On peut utiliser la mousse acoustique pour isoler acoustiquement un mur, un plafond, des portes, voire des compresseurs et des véhicules automobiles. Toutefois, il convient de noter que ce n’est pas vraiment un isolant destiné à l’habitation classique. C’est l’élément de prédilection de l’industrie musicale visant à améliorer l’acoustique du local. C’est ainsi que ce sont des particuliers ayant l’ambition de créer un studio ou de pratiquer des instruments de musique comme la batterie qui y ont recours. Plutôt réservée pour ce marché de niche, ce n’est pas étonnant que la mousse soit en quelque sorte considérée comme un  produit haut de gamme.


Il existe une grande variété de mousse, suivant la marque, l’épaisseur et la matière. Naturellement, à part sa matière, son épaisseur va aussi grandement jouer sur son efficacité. Autrement dit, l’effet acoustique d’une mousse ne sera radical qu’en fonction de sa densité. Mais pour vous aider à avoir une idée sur sa performance acoustique, prenez en compte son coefficient de réduction de bruit ou NRC (Noise Reduction Coefficient) qui est compris entre 0 et 1 ainsi que son coefficient d’absorption du son ou SRC (Sound Absorption Coefficient).

Les mousses en polyuréthane

Assez communes, elles se déclinent en divers formes de reliefs et de coloris, adaptés à tous les usages. Les mousses en polyuréthane présentent de nombreux avantages, mais le principal est d’ordre financier. En effet, ce sont les moins chères sur le marché.

Néanmoins, la taille assez grande des alvéoles réduit la surface d’absorption offerte par ces mousses. De plus, elles se dégradent plus ou moins rapidement, en prenant une teinte brune très inesthétique, et ce quelle que soit la qualité du produit. Enfin, ces mousses résistent mal au feu, et dégagent des vapeurs de chlore très toxiques au cours de leur combustion. L’ajout de certains additifs permet cependant de corriger ce défaut majeur.

Les mousses en mélamine

Ici, les alvéoles sont relativement plus petites et donc plus nombreuses, et l’absorption d’air en est considérablement accrue. Elles se distinguent également des mousses en polyuréthane par leur plus grande rigidité. Ainsi, la mousse en mélamine est reconnue comme étant 50% plus performante que la mousse en polyuréthane, bien que cela implique également un prix plus élevé. Les mousses en mélamine se comportent aussi bien mieux face aux flammes, sans dégager aucun gaz nocif. De plus, elles résistent aux attaques de la plupart des agents chimiques,  aux rayons ultraviolets, et à l’usure du temps. Celles-ci ne sont toutefois disponibles qu’en deux coloris, en l’occurrence blanc ou gris clair. Les mousses en mélamine sont très appréciées dans les milieux professionnels, allant des hôpitaux à l’usage aérospatial ou militaire. Cependant, du fait de leur rigidité, les mousses en mélamine résistent mal à l’abrasion.

Les reliefs rencontrés sur ces mousses

Variant selon leur usage, les reliefs les plus récurrents sur les panneaux de mousse isolante sont les pyramides, les sillons, et les zigzags. Ces formes permettent d’accroître la surface d’absorption des panneaux (un relief en 3D offre plus de surface d’absorption qu’une surface plane). Les dimensions des panneaux et des reliefs sont déterminés en fonction de la longueur d’onde des sons à éliminer. Leur usage est donc très spécifique.

Il est bon de savoir que le fait de poser une mousse isolante ne vous dispensera en rien de l’installation d’une isolation adéquate et performante. Au contraire, vous avez tout à y gagner puisqu’un bon nombre d’isolants thermique font également office d’isolation sonore et réduisent efficacement les bruits d’impact et la majorité des nuisances sonores.

6 familles de mousse isolante acoustique disponibles

mousse isolante acoustique

On compte 6 grandes familles de mousse adaptées à l’isolation phonique. Le choix se fera suivant les applications auxquelles elle se destine. En premier, la mousse acoustique classique comme celle en polyuréthane, et dont la densité varie entre 50 à 150 kg/m3 a longtemps fait ses preuves en termes d’efficacité. Ce, grâce à sa structure ouverte qui favorise une bonne absorption des pollutions sonores. Pour réduire les échos par réflexion des ondes sonores, il est courant de plaquer de la mousse d’isolation phonique alvéolaire ou à face lisse, contre les murs ou le plafond.

Sinon, dotée de plus de densité, la mousse composite se prête davantage à la réduction des ondes de transmission.

Sous peine de perdre son efficacité, la mousse étanche comme la mousse polyuréthane étanche, ou une mousse isolante acoustique de caoutchouc à cellules fermées est à privilégier dans un environnement humide. Il y a aussi la mousse d’isolation acoustique classée feu, la mousse acoustique de finition dotée d’un design soigné. Pour terminer, la mousse spécial rénovation comme le Kit acoustique mural conviendra aux bâtiments anciens où il peut y avoir des lacunes en termes d’isolation phonique.

Mousse isolante acoustique pour professionnels

Les professionnels ne seront pas en reste. Les propriétaires de bars, de discothèques ou de zones de production peuvent opter pour des mousses acoustiques en polymère et en polyuréthane. Ces dernières s’estiment adaptées pour une utilisation dans des endroits bruyants et évitent aux propriétaires de se faire poursuivre pour tapage. Le fait de poser des mousses acoustiques performantes dans ces lieux évitera aux bruits de se diffuser à l’extérieur.

Effectivement, les particuliers ou entreprises confrontés à des problématiques phoniques intenses trouveront en la mousse « performance » un maximum d’efficacité. Elle doit sa performance à la combinaison des mousses de polyuréthane et de polymère dotée de masses lourdes, et filtre efficacement les basses fréquences ou sons graves. La mousse de polyéthylène réticulée est un bon exemple de cette catégorie et bénéficie des toutes dernières recherches.

Comment poser une mousse acoustique ?

Il existe différentes manières d’installer une mousse acoustique. En effet, vous pouvez la coller ou acheter des plaques de mousses auto-adhésives.

Utiliser de la colle pour poser une mousse acoustique

Pour poser une mousse polyuréthane, vous devez utiliser une colle spécifique. En fait, vous pouvez l’acheter chez les concepteurs de panneaux acoustiques. Il est à noter que vous ne devez pas utiliser n’importe quelle colle pour installer cet isolant. Seule la colle destinée pour la mousse acoustique peut la maintenir en place.

Le mode d’emploi

La première chose à faire est d’appliquer la colle néoprène ou silicone directement sur l’endroit où vous voulez placer la mousse  acoustique. Vous devez également l’appliquer sur le dos de l’isolant. Puis, vous pouvez la poser doucement sur le support. Tenez-la en place jusqu’à ce que la colle sèche pour qu’elle ne tombe pas.

Une plaque de mousse auto-adhésive

Si vous ne voulez pas opter pour la première option, il existe également une plaque de mousse qui dispose déjà d’une surface adhésive. Ce modèle est adapté pour tout type de support comme les murs en bois, en brique, en béton, en placo, etc.

Le mode d’emploi

Avant toute chose, vous devez commencer par nettoyer votre structure. Ensuite, enlevez le film autocollant, puis posez la plaque de mousse avec délicatesse.

Le panneau de mousse isolante acoustique pour avoir un maximum de confort phonique chez soi

Peu onéreux et pourtant très efficace, le panneau de mousse acoustique bloque une grande partie des sons qui le traversent en réduisant l’amplitude des ondes sonores tout en augmentant la résistance de l’air. Ce sont des mousses acoustiques à cellules ouvertes, conçues spécialement pour l’insonorisation. Leurs matériaux de fabrication sont habituellement en polyester, mélamine extrudée ou en polyéther. Certains sont conçus avec de la fibre de verre dont le frottement entrainé par l’air et les fibres sont à l’origine de la perte de l’énergie sonore.

Comment choisir son panneau de mousse isolante acoustique ?

En choisissant votre panneau de mousse isolante acoustique, ne prenez pas le risque d’être déçu en prenant le premier modèle venu.  En dehors des motifs qui ne sont pas à négliger pour un intérieur stylé, considérez l’épaisseur. Les panneaux de mousse acoustique épais vous offriront une meilleure insonorisation que les minces, en absorbant les basses fréquences.

En outre, tenez compte de sa cote de CNRC, dans la description du produit. C’est le niveau de réduction de bruit qu’il est en mesure d’assurer. Le panneau acoustique à CNRC élevée atténue plus de son. Il y a aussi les dimensions et le nombre de panneaux. Tout dépend du modèle et de la marque, mais globalement, dans un pack, leur nombre varie entre 6, 12 et 24. En amont de l’achat, prenez les mesures de la surface à insonoriser pour connaitre les dimensions et le nombre de panneaux convenables. Vous pouvez vous tourner vers des produits comme la Mousse isolation MMC, très épaisse ou les Dalles Advanced Acoustics au design futuriste.

Le prix d’une mousse acoustique

Le prix étant un élément décisif pour choisir sa mousse acoustique, nous vous préconisons de vous tourner vers des articles produits en quantité. C’est une bonne astuce pour avoir votre mousse acoustique à prix modique. Ce dernier a tendance à être un peu onéreux et à beaucoup fluctuer, s’agissant d’un isolant haut de gamme. Mais généralement, la mousse isolante acoustique est accessible à un prix allant de 10 à 50 euros/m².

Cela dit, ce prix peut encore s’envoler jusqu’à 100 euros/m² si vous avez affaire avec une mousse acoustique alliant qualité et design. Attention toutefois car, en même temps, le prix de la mousse acoustique est subjectif. En plus des éléments qui peuvent le faire varier, comme la marque, la matière ou l’épaisseur, il faut tenir compte du nombre de tuiles par paquet. Soyez vigilant quand vous vous lancez dans un comparateur de prix, car le nombre de tuiles fourni peut évoluer entre 12 à 24 pièces dans un paquet.

Ainsi, tout en veillant à privilégier la qualité, intégrez le facteur de quantité dans l’équation. Notez également que le budget induit par la pose n’est pas compris dans ce coût. Quand vous aurez arrêté votre choix sur un type particulier de mousse acoustique, demandez différents devis aux professionnels de l’isolation pour être fixé.

Comment poser la mousse acoustique ?

La pose de la mousse acoustique se fait très aisément et de différentes manières. Quoi qu’il en soit, c’est une très mauvaise idée de l’agrafer et de la clouer aux murs. Non seulement cette manière de faire est peu esthétique, mais elle est aussi peu efficiente. Si votre mousse acoustique est auto-adhésive, elle a déjà une surface adhésive protégée d’un film au niveau du dos de la plaque ou sur une bande.

En retirant ce film, vous pouvez la plaquer contre tous types de supports, que ce soit du bois, du placo, un mur, une brique… Au préalable, nettoyez et séchez bien la surface qui va la recevoir. Si vous avez affaire à d’autres modèles de mousse acoustique, de la colle spéciale en forme de bombe d’aérosol se propose sur le marché et se vend chez les fabricants de mousse.

Pour la pose, srpayez de la colle à la fois au dos de la plaque de mousse et au mur. Après quelques secondes d’attente, exercez une légère pression. Notez qu’il est fortement déconseillé de recourir à de la colle classique pour bricolage, sous peine de déchirer la mousse et de laisser des résidus de colle au moment du retrait. La mousse s’installe aussi au plafond et au mur à l’aide de crochet ou de scratch.

GRATUIT ET SANS
ENGAGEMENT

Notre service est 100% gratuit
et ne vous implique aucunement
à passer à l’achat

RAPIDE

Les entreprises vous rappel
très rapidement afin
d’effectuer un devis sur mesure

QUALITÉ ET CHOIX

Nos entreprises sont agréés
et sélectionné pour leur
rigueur et leur sérieux.

[sm action= »named_sr_form » form_name= »isolation_phonique »]

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top