skip to Main Content

Le nec plus ultra des isolants acoustiques écologiques

Le Nec Plus Ultra Des Isolants Acoustiques écologiques

    Les isolants acoustiques écologiques sont aussi performants que ceux issus de la pétrochimie. Leur niveau est équivalent, voire supérieur à celui de ces derniers. Et les points de comparaison concernent la résistance thermique, le déphasage et entre autres, la capacité hygroscopique. Néanmoins, leur principal point faible réside dans leur moindre résistance à la vapeur d’eau et à leur classement au feu. C’est pourquoi on les associe souvent à un pare-vapeur ou pare-pluie, notamment en ce qui concerne les isolants écologiques d’origine végétale.

    Parmi les questionnements grandissants des ménages dans la mise en œuvre des isolations, l’innocuité des produits utilisés constitue sans doute le plus important après leur efficacité. Conscient des problèmes pouvant survenir par l’usage à outrance des isolants minéraux et synthétiques, les industriels de l’isolation phonique penchent sur le développement des produits plus respectueux de l’environnement et la santé humaine.

    Quelques exemples d’isolants phoniques écologiques selon leurs performances

    Les solutions trouvées jusqu’ici répondent bien à toutes les exigences réunies, même si leur propriété acoustique diffère selon leur conception et leur milieu utilisation. Voici une liste des plus connues, classées selon leur popularité et leurs performances.

    Le liège naturel ou expansé

    Depuis sa découverte, ce matériau végétal est resté au top des produits naturels isolants par excellence, du fait de sa grande densité. Il présente une excellente résistance thermique ainsi qu’une performance incomparable aux bruits aigus et médiums. Sa capacité à arrêter les graves est un peu mince néanmoins. Mais face aux impacts, pour une épaisseur de 1 cm, il fournit un gain de 20 dB.

    Qu’il soit dans sa forme naturel ou expansé (aggloméré), le liège se trouve être un matériau imputrescible et particulièrement résistant aux charges. Il est idéal pour composer les dispositifs isolants pour plafonds, sol et murs. Mais en plus de sa forte tenue aux chocs physiques, le liège est en haut du classement pour sa résistance au feu, tout en s’adaptant très bien à l’humidité.

    La plaque Fermacell

    La densité incroyable des plaques de Fermacell ainsi que leur finesse font aujourd’hui de ces composés de haute technologie une autre référence en matière d’isolation écologique anti-bruit. Ils peuvent être installés sur tout type de paroi verticale ou horizontale. Conçus avec du gypse et renforcés avec des fibres de cellulose, ces produits sont efficaces pour traiter les bruits aériens et solidiens. Utilisés comme doublage isolant acoustique, ils ne sont pas moins de bons isolants thermiques, avec leur propriété régulatrice de vapeur. Résistants au feu, les plaques Fermacell le sont aussi contre le surpoids.

    La ouate de cellulose

    Ce matériau est un excellent absorbant permettant d’étouffer les sons aériens. Un seul centimètre (en épaisseur) procure un gain de 10 dB en moyenne. La ouate de cellulose est parmi les plus utilisées dans le domaine de l’isolation. La principale raison est sans doute son rapport qualité-prix, mais aussi parce qu’elle est facile à utiliser. Se déclinant sous forme compactée ou en vrac, elle est idéale pour isoler toiture et plafond. D’autre part, elle est aussi plébiscitée pour étanchéifier les murs et les cloisons par doublage. Sa conductivité thermique est très acceptable (0,035 à 0,041W/mK) pour permettre une bonne isolation thermique. Quoi qu’il en soit, il convient de l’utiliser pour les milieux secs, tout en l’éloignant des flammes.

    Le coton

    Ce matériau naturel présente aussi un excellent équilibre en matière d’isolation acoustique et thermique. En particulier, une épaisseur de 5 cm peut empêcher les bruits aériens à plus de 90 %. Avec la même densité, on peut gagner jusqu’à 42 dB en réduction des bruits d’impacts. Sa souplesse le rendrait utilisable partout dans la maison, si on ne considérait pas sa sensibilité à l’humidité et au feu. Il faut aussi faire attention à la présence de polyester dans certains produits.

    Les fibres végétales (bois ou coco)

    Hormis leur faible résistance à l’humidité et leur manque de souplesse, on aurait pu qualifier ces matériaux de polyvalents, eu égard à leur excellente capacité thermique et acoustique. Ils sont néanmoins très utilisés  pour l’isolation de sol et de la toiture. À l’instar du liège, les fibres de bois sont entièrement naturelles. Effectivement, leur fabrication et l’utilisation sont parfaitement respectueuses de l’environnement.

     

    GRATUIT ET SANS
    ENGAGEMENT

    Notre service est 100% gratuit
    et ne vous implique aucunement
    à passer à l’achat

    RAPIDE

    Les entreprises vous rappel
    très rapidement afin
    d’effectuer un devis sur mesure

    QUALITÉ ET CHOIX

    Nos entreprises sont agréés
    et sélectionné pour leur
    rigueur et leur sérieux.

    * champs obligatoires
    Back To Top