skip to Main Content

Comment réaliser un comparatif des isolants acoustiques ?

Comment Réaliser Un Comparatif Des Isolants Acoustiques ?

    Un petit comparatif des isolants acoustiques s’impose si l’on veut prendre connaissance de la longévité, des conditions de pose les plus adéquates, ainsi que l’énergie grise du matériau à adopter. Ceci va faciliter le choix de l’isolant et vous évite toute mauvaise surprise.

    La pose de dispositifs d’isolation acoustique est un travail très technique, qui nécessite de longues réflexions et des prospections, pour distinguer les bonnes des mauvaises solutions, puis pour bien situer son projet. Sans compter que, de manière générale, une installation d’isolants acoustiques est souvent choisie en rapport à une isolation thermique. Comment procéder au préalable pour engager les bons travaux ?

    Le diagnostic acoustique : la base et le repère

    Pour une meilleure orientation du projet, pour connaître la meilleure ou les meilleures méthodes d’isolation sonore, pour choisir les bons matériaux, tout doit absolument commencer par une étude approfondie du projet et du milieu. C’est le diagnostic acoustique qui établira toutes les modalités de mise en œuvre. Quelques paramètres seront étudiés de façon à visualiser les meilleurs produits à utiliser.

    L’origine des bruits

    La provenance des bruits indique comment les arrêter, les réduire ou les orienter. De manière générale, l’isolation acoustique vise les bruits extérieurs et fait opter pour 2 manières de faire. Ce sont l’isolation par l’extérieur qui reste la plus adéquate et l’isolation par l’intérieur qui constitue pratiquement la seule alternative pour les habitations en copropriété.

    Le genre de bruits

    Il existe différents types de bruits pour lesquels les isolants sonores peuvent être plus ou moins efficaces. Ce sont les bruits d’impact causés par les chocs solides, les bruits d’équipements issus de la vibration des matériels, les sons aériens provenant de la voix humaine, du son des machines, etc. Ces différenciations sont importantes pour identifier les isolants à utiliser

    La situation du logement

    Ce paramètre est surtout considéré pour déterminer le système de pose à choisir, sachant que les règles en matière d’isolation sonore des habitations mitoyennes, des maisons et des appartements varient.

    D’autres variables vont être étudiées dans le cadre d’un diagnostic acoustique, souvent pour définir de façon exacte les caractéristiques physiques et techniques des isolants, à savoir, l’environnement acoustique, la contiguïté des maisons, intensité des bruits, etc. Certaines situations peuvent, par exemple, amener à choisir des isolants ultras performants pour le cas des habitations à proximité d’un aéroport ou plutôt des correcteurs acoustiques dans le cas des studios d’enregistrement, par exemple.

    Comparatif des isolants acoustiques : la sélection

    Après les parois du bâti devant s’approprier au concept « plus c’est lourd et dense, et mieux ça réduit les bruits », le choix des éléments du dispositif isolant caractérise la performance acoustique des lieux. Mais, tant qu’à choisir, il est souvent déterminant aussi d’avoir en main des solutions pour rehausser la performance thermique de sa maison.

    Par ailleurs, ce sont souvent les mêmes isolants thermiques qui sont utilisés pour l’optimisation acoustique. Quelques catégories d’absorbants acoustiques sont souvent comparées entre eux. La comparaison se fait en considération de l’équilibre obtenu, du minimum de capacité acoustique ou thermique acceptable, du rapport qualité-prix. On peut citer dans ce sens

    Les laines minérales

    Souvent denses, si bien que même à épaisseur moyenne, elles offrent de bons rendements acoustiques. Mais ce sont également de mauvais conducteurs thermiques, donc de bons isolants.

    La ouate de cellulose

    Elle présente de bons indices thermiques, tout en étant performante en matière de réduction acoustique.

    Le liège 

    Il intègre également d’excellentes propriétés thermiques et acoustiques, les meilleures d’après les témoignages et les spécialistes. Mais c’est un produit qui coûte un peu cher.

    La mousse de PU (polyuréthane)

    C’est un bon réducteur sonore, qu’il s’agisse de bruits d’impacts ou vibratoires. Mais elle a de moins bons indices de performance thermique.

    Particulièrement pour les isolations phoniques d’intérieur, de plus en plus de fabricants proposent aujourd’hui des panneaux de plâtre. Ceux-ci présentent l’avantage d’être massifs. Mais en plus d’être de bons isolants acoustiques, ces nouveaux matériaux règlent aussi une autre facette difficile de l’isolation par l’intérieur. Il s’agit de la réduction de l’espace utilisable. Ainsi, on leur attribue plus généralement un rôle de couverture pour isolations en double paroi.

    Comparatif des isolants acoustiques : notions à connaitre pour choisir les bons isolants

    Même si le diagnostic acoustique mené par l’acousticien professionnel a bien déterminé les contours du projet, il reste quand même à comprendre les indices. Ceux-ci servent à identifier les produits ou les dispositifs isolants performants. Ainsi, pour connaître leur performance, l’on se base sur 2 grandeurs qui sont :

    • L’indice d’affaiblissement des bruits aériens (voix, sons d’un réacteur, musiques, etc.) représenté par le signe Rw et quantifié en dB. Plus le décibel est important, mieux ce sera.
    • L’indice de dissipation des bruits de chocs représenté par le signe Δ Lw et exprimé aussi en dB. Ce sont notamment les chutes d’objet, le déplacement des meubles, etc.

    GRATUIT ET SANS
    ENGAGEMENT

    Notre service est 100% gratuit
    et ne vous implique aucunement
    à passer à l’achat

    RAPIDE

    Les entreprises vous rappel
    très rapidement afin
    d’effectuer un devis sur mesure

    QUALITÉ ET CHOIX

    Nos entreprises sont agréés
    et sélectionné pour leur
    rigueur et leur sérieux.

    * champs obligatoires
    Back To Top