skip to Main Content

Ce qu’il faut savoir sur l’isolation phonique et les systèmes isolants

Ce Qu’il Faut Savoir Sur L’isolation Phonique Et Les Systèmes Isolants

    Il existe un large éventail de systèmes isolants. Rien que pour l’isolation du mur, il y a 3 systèmes différents. A savoir, le recours à un structure secondaire, la création d’inertie à travers l’usage d’une contre-cloison maçonnée, et l’application directe sur le mur, par collage ou par projection.

    On conçoit différemment le concept d’isolation acoustique. Certains en parlent comme d’une technique, d’autres la considèrent comme une caractéristique. Ainsi, les isolants sont pour un bon nombre, tout matériau qui a un quelconque effet sur le son, tandis que pour d’autres, il s’agit de matières spécifiques. Ce texte vise donc à apporter un peu d’éclaircissement sur le sujet.

    Systèmes isolants : l’isolation ou isolement acoustique est-il un procédé ou une qualité ?

    De manière générale, l’isolation est à la fois la technique et son résultat, mais toujours en parlant du local concerné et non des éléments ou des dispositifs pour y arriver. L’on dit donc plutôt « isolation d’un local », plutôt que « isolation des murs ou des fenêtres ». Elle consiste en l’amortissement de la vibration des parois ou d’autres éléments. Mais il s’agit aussi d’atténuer ou d’empêcher le passage de l’air transportant l’onde sonore, par l’étanchéisation des discontinuités.

    Mais l’isolation se définit ensuite par rapport aux sources ou aux origines du bruit. On parle ainsi de « l’isolement » qui est la disposition d’un local à être protégé des bruits en provenance d’un autre local ou d’autres parties extérieures. Une chambre est isolée du bruit provenant d’une autre pièce ou de l’extérieur, une autre ne l’est pas forcément. Et on parle de « isolement » du local envers un autre, parce qu’il existe des niveaux d’atténuation sonore différents par rapport à différentes sources sonores. L’isolement DnT,A entre deux locaux ou Dn,A,tr entre le local et l’extérieur s’exprime en dB (décibels).

    Systèmes isolants : qu’entend-on exactement par isolation phonique ?

    L’isolant phonique est un élément qui atténue la vitesse ou la puissance du son et l’empêche de passer. En matière d’isolation acoustique, seuls les matériaux solides comme la pierre, la brique ou le béton ont cette capacité. Les matériaux utilisés accessoirement comme les laines minérales ou d’autres matières végétales ou animales ne sont pas des isolants acoustiques. Ce sont plutôt des absorbants ou des atténuateurs, car ils modifient les caractéristiques et le comportement des ondes sonores. D’autres matériaux sont dits « résilients » (caoutchouc, liège, etc.), car ils freinent les vibrations et les bruits de choc. Si leur utilisation est importante dans la composition d’une solution isolante, leur choix dépend du type de bruits à éliminer, mais aussi de la paroi à « couvrir ».

    Montage d’un dispositif isolant : en quoi consistent les principes et la pratique des systèmes d’isolants ?

    D’après les calculs, il faut une moyenne de 600 kg au m² pour contrer les bruits aériens. Cela peut même aller jusqu’à 1 tonne par m² pour combattre les bruits solidiens. Par ailleurs, l’on parle « d’affaiblissement acoustique » (Rw+C) pour désigner la capacité de la paroi à réduire le son et la vibration. Autrement dit, plus la masse de la paroi est importante, plus son indice d’affaiblissement acoustique est grand. Par contre, il faudrait plusieurs dizaines de cm de matériaux pour obtenir cela. A titre d’exemple, environ 30 à 50 cm de béton. Or en construction de logement, ce modèle est en l’occurrence trop contraignant pour être réalisé.

    Alors, même si le principe de la « masse » est la base de toute technique d’isolation, la pratique oblige à s’orienter vers une alternative. C’est le principe « masse-ressort-masse » faisant naître plus communément la notion « boîte dans la boîte ». Il s’agit de monter un système isolant en doublant la ou les parois porteuses. Pour concevoir cette paroi isolante, on pare la paroi existante d’une autre, les deux étant intercalés d’une lame d’air ou d’un matériau absorbant ou résilient. Il faut ensuite arriver à désolidariser les deux couches entre elles, puis la couche secondaire des parois latérales, de manière à éliminer complètement la vibration. Après, les caractéristiques structurelles et dimensionnelles dépendent des objectifs, des contraintes techniques, etc.

    Les plafonds, planchers, ouvertures, canalisations : d’autres éléments à traiter acoustiquement.

    Si l’optimisation des parois horizontales appelle à une technique semblable à celle des parois verticales (doublage ou emploi de matière massive), il faut ensuite considérer le déplacement des ondes sonores et des vitres à même les canalisations et les ouvertures. Le doublage fonctionne aussi pour les ouvertures (fenêtre à double vitrage, porte à double paroi, etc.). Pour les canalisations et les petits interstices, les spécialistes préconisent l’usage de joints. Ce ne sont évidemment que quelques exemples parmi les systèmes isolants existants, mais pour plus de détails, vous pouvez consulter nos autres articles.

     

    GRATUIT ET SANS
    ENGAGEMENT

    Notre service est 100% gratuit
    et ne vous implique aucunement
    à passer à l’achat

    RAPIDE

    Les entreprises vous rappel
    très rapidement afin
    d’effectuer un devis sur mesure

    QUALITÉ ET CHOIX

    Nos entreprises sont agréés
    et sélectionné pour leur
    rigueur et leur sérieux.

    * champs obligatoires
    Back To Top