skip to Main Content

Les principes et les normes de l’isolation acoustique

Les Principes Et Les Normes De L’isolation Acoustique

    La performance acoustique étant le but ultime de l’isolation acoustique, des principes et des normes rigoureux encadrent la réalisation des travaux. En  général, on doit considérer l’isolation phonique d’un local sur divers points de vue, étant donné que les structures mêmes du bâtiment ne permettent pas la mise en place d’un même dispositif d’étanchéité acoustique. Quoi  qu’il en soit, il existe des points communs entre tous les dispositifs isolants, lesquels sont également composés au moins de 2 matières isolantes. C’est ce que cet article va tenter d’expliciter le plus simplement possible.

    Principe et normes d’isolation acoustique : l’objectif commun est de combattre les mêmes  bruits

     Les sons et les bruits sont de différentes natures et se transmettent sous différentes fréquences. Leur caractéristique commune consiste à pouvoir se déplacer par l’air. L’on sait que l’air trouve toujours une issue à travers les parois même les plus denses, par les ouvertures, etc. Mais le bruit peut également être dû à des chocs. En heurtant ou en frottant un solide, un autre solide le fait vibrer et produit un son vers l’autre surface : c’est le bruit dit « solidien ». Le but d’une isolation est donc multiple, puisqu’il s’agit d’atténuer ou d’éliminer toutes les formes de bruits.

    Il est cependant difficile d’obtenir une étanchéité efficace de manière concomitante contre les différents bruits, à moins d’opter pour des dispositifs extrêmement épais et dense en même temps, ce qui peut alourdir dangereusement la structure du local. Il faut jouer aussi sur les probabilités qu’un type de bruit soit plus ou moins fort qu’un autre par endroits. Pour toutes ces raisons, il existe des solutions différentes et exclusives à chaque type de parois, en termes d’atténuation des bruits. Ainsi pour lutter contre les sons aériens intérieurs et extérieurs, on doit agir sur le mur. S’il s’agit de bruits de chocs et aériens, il faut se concentrer sur le plancher et le plafond et enfin sur les portes et fenêtres pour les bruits aériens extérieurs.

    Les principes de l’isolation acoustique des locaux

    Deux choses peuvent restreindre la propagation du son : la masse et le vide (absence totale de toute matière pouvant transporter l’onde sonore). Sachant que la seconde notion n’est pas possible à obtenir, l’on se rapporte plutôt sur le premier principe. En l’occurrence, il s’agit de conférer aux parois du local le maximum de densité et de poids, de façon à ce qu’elles aient une masse suffisante pour freiner la propagation du bruit. Mais dans la mesure où un tel dispositif est susceptible d’être peu suffisant pour une bonne isolation acoustique, avec peu d’effet sur les vibrations, et qu’il risque de compromettre la structure du bâti pour sa lourdeur, un autre principe est mis en œuvre : la masse-ressort-masse.

    Ce dernier système consiste à superposer 2 masses. Autrement dit 2 parois intercalées par un espace vide ou rempli de matière absorbante. L’objectif est qu’en touchant la première paroi, le son s’atténue grâce au vide air (ressort) sans provoquer de vibrations sur la seconde.

    Principe et normes d’isolation acoustique : quelques impératifs

    Mais en dehors de la protection des parois, il faut aussi agir sur les discontinuités éventuelles, les interstices et les petites fentes pouvant exister entre le bâti et les ouvertures ou laissées par l’installation d’un climatiseur, etc. Ce qui va permettre l’élimination quasi totale des bruits aériens.

    Les réglementations acoustiques : une référence à ne pas négliger

    En France, certaines mesures devaient homogénéiser le niveau de confort à l’intérieur des logements. Celles-ci touchent l’acoustique. Le pays est arrivé à établir des seuils minimaux de performance acoustique obligatoire sauf pour les logements anciens d’avant 1970. Les réglementations en la matière sont appelées à évoluer au fur et à mesure. Naturellement, cela se fait selon les possibilités techniques dans ce domaine. Elles sont aménagées selon les périodes de construction du bâtiment.

    Les logements construits de 1970 à 1996

    Ces logements ont leurs propres réglementations. Il s’agit de celles issues de l’arrêté de 14 juin 1969. Elles stipulent que l’isolement acoustique doit être inférieur à 35 dB dans les pièces principales. Il sera de moins de 38 dB dans les pièces annexes (cuisines, salles de bains, etc.). Quant aux pressions acoustiques, les bruits d’équipements communs des bâtiments collectifs (ascenseurs, chaufferie, etc.) n’exèderont pas les 30 dB. L’isolation issue d’une isolation du plancher est de 70 dB.

    À partir de 1996

    Les réglementations acoustiques imposaient une isolation acoustique proportionnelle aux bruits extérieurs ou intérieurs. Cependant, des exigences minimales sont établies. Par exemple, pour les logements construits en janvier 2000, l’isolement minimal vis-à-vis des bruits extérieurs est de 30dB. Il est de 53 à 58 dB vis-à-vis de bruits intérieurs et des bruits d’impact.

    Depuis 2017

    Des réglementations particulières s’imposent également aux propriétaires de logements à proximité des aéroports et des voies ferrées.

     

    GRATUIT ET SANS
    ENGAGEMENT

    Notre service est 100% gratuit
    et ne vous implique aucunement
    à passer à l’achat

    RAPIDE

    Les entreprises vous rappel
    très rapidement afin
    d’effectuer un devis sur mesure

    QUALITÉ ET CHOIX

    Nos entreprises sont agréés
    et sélectionné pour leur
    rigueur et leur sérieux.

    * champs obligatoires
    Back To Top