skip to Main Content

Les solutions classiques et modernes d’isolation phonique

Les Solutions Classiques Et Modernes D’isolation Phonique

    Dans l’idéal, on doit doter sa maison d’une isolation phonique classique ou moderne dès sa construction. Il n’est cependant pas impossible de le réaliser plus tard. Depuis quelques décennies, ce secteur du bâtiment a connu pas mal d’avancées. Ce qui permet d’offrir  à la clientèle des techniques simples, dispensant le foyer de lourds travaux dispendieux. En voici quelques-unes qui devraient protéger suffisamment les occupants, des nuisances sonores extérieures comme intérieures.

    Isolation phonique classique : la solution qui a fait ses preuves

    Cette méthode issue du principe « masse-ressort-masse » est effectivement la solution qui présente, sans doute le meilleur rapport qualité-prix. Et ce, même si son efficacité va toujours dépendre de nombreuses variables. Ce sont par exemple la qualité du matériau isolant, le système de pose, les caractéristiques du milieu, etc. Mais le concept est simple. Il s’agit d’installer une contre-cloison acoustique venant s’ajouter au mur ou à la cloison existante. Cette méthode vaut aussi bien pour l’isolation des murs que celle du plafond. La pose s’effectue suivant deux  techniques différentes. La première est par doublage sous une ossature métallique servant à fixer la matière isolante, et la seconde par collage.

    Les matières utilisées sont nombreuses. A ce propos on peut citer, entre autres, la laine de verre ou de roche, la  mousse PU, le coton, l’ouate de cellulose. Les deux procédés incluent un parement en plaques de plâtre ou en aggloméré. Ils doivent en plus comporter un système permettant de désolidariser la paroi support de la nouvelle. Ceci dans le but d’éviter que les bruits ne se transmettent à d’autres parties structurelles. Sinon, compte tenu des spécificités de chaque produit dont la qualité absorbante ou isolante, l’épaisseur, le poids, etc., l’efficacité acoustique de chacun, varie. Mais dans tous les cas, les dispositifs installés protègent de toute sorte de nuisances sonores.

    Les ouvertures et la ventilation : des facteurs d’apparition de ponts thermiques à corriger

    Pour les ouvertures, l’idéal serait de se faire installer un bloc porte blindé et des fenêtres à vitrage à isolation renforcée (VIR), un simple double vitrage peut dans certain cas suffire… Ces solutions constituent presque des barrières naturelles, à composer avec l’isolation des murs, contre les nuisances sonores venant de l’extérieur. Les niveaux d’atténuation des bruits varient selon les produits. . On doit choisir ce qui convient le mieux à son espace intérieur. Mais dans l’ensemble, il s’agit de solutions coûteuses que tout le monde ne peut ou ne veut s’offrir parce qu’il s’agit parfois de se débarrasser seulement de quelques décibels. Alors, il faut se tourner vers des solutions simples comme  le rideau métallique offrant un compromis idéal, ou les joints de silicone ou de caoutchouc, tout aussi efficace, mais peu esthétique.

    Dans la même optique, étant donné que l’installation des systèmes de ventilation mécanique contrôlée (VMC), peut nuire à un bon environnement acoustique dans la maison, il convient aussi de traiter les ponts qui en résultent. En effet l’installation de ce dispositif est souvent indispensable pour aérer la maison en cas d’isolation des parois par exemple. Il existe ainsi des kits d’isolation spéciaux prévus justement pour empêcher les bruits extérieurs tout en garantissant l’efficacité de la VMC. Le bien-être devient alors optimal puisqu’il n’y a plus de dilemme pour choisir entre l’air et la sérénité.

    Isolation phonique classique : de nouvelles solutions pour l’isolation phonique

    L’industrie de l’amélioration acoustique de l’intérieur ne cesse de se développer, pour produire des solutions de pointe pour tous les besoins modernes. Sachant que les travaux postérieurs à la construction de la maison peuvent parfois en dénaturer l’agencement intérieur, les dispositifs isolants sont aujourd’hui conçus pour éviter les ouvrages inesthétiques. Ainsi, après les parements décoratifs, voici les rideaux phoniques. Ce sont des tissus à multiples couches ont une qualité d’absorption maximale.

    La peinture murale acoustique a également fait son entrée récemment parmi les solutions antibruits. Comment ça marche ? Grâce à des microbilles incorporées dans le produit, celui-ci acquiert une propriété acoustique absorbante. Selon la peinture choisie, le gain acoustique peut facilement passer de 3 à 15 dB. Vous faites ainsi d’une seule pierre deux coups, puisqu’en donnant une nouvelle couleur aux murs, vous embellissez toute la maison tout en vous offrant une bonne isolation phonique.

     

    GRATUIT ET SANS
    ENGAGEMENT

    Notre service est 100% gratuit
    et ne vous implique aucunement
    à passer à l’achat

    RAPIDE

    Les entreprises vous rappel
    très rapidement afin
    d’effectuer un devis sur mesure

    QUALITÉ ET CHOIX

    Nos entreprises sont agréés
    et sélectionné pour leur
    rigueur et leur sérieux.

    * champs obligatoires
    Back To Top