skip to Main Content

Les possibilités d’isolation des murs et cloisons

Les Possibilités D’isolation Des Murs Et Cloisons

    Dans cet article, nous allons aborder les différentes possibilités d’isoler les murs et les cloisons. S’il est idéal d’y penser lors d’une nouvelle construction, les foyers français sont aujourd’hui obligés de revoir ou d’installer un dispositif d’isolation acoustique à la création de nouvelles cloisons à l’intérieur de leur habitation, ou lors d’une grande réfection de murs (mitoyens ou pas). Les possibilités à envisager dans ce cadre sont vastes. Encore faut-il avoir une idée de la manière de traiter idéalement les parois.

    De quelle manière isoler les murs ?

    Il faut en effet distinguer la provenance des bruits et la meilleure façon de les traiter. Deux méthodes se distinguent de ce fait.

    L’isolation sonore par l’extérieur

    L’isolation sonore des murs par l’extérieur constitue la solution idéale, dans la mesure où ce système permet d’assurer l’élimination des ponts acoustiques et toutes autres issues d’air. Mais cette méthode ne peut être réalisée que pour les maisons individuelles et, plus rarement, aux bâtiments en copropriété. Il s’agit globalement de couvrir toutes les façades de dispositifs isolants épais. Accessoirement, on peut traiter les ouvertures en optimisant leur obturation.

    L’isolation par l’intérieur, plus courante

    Cette méthode est particulièrement appropriée aux habitations mitoyennes, séparées par des cloisons. Pour la mettre en œuvre, il existe un bon nombre de solutions, pensé sur la base de deux principes primordiaux en matière d’isolation, à savoir le principe de masse et le système « masse-ressort-masse ».

    Pour le premier, on admet que plus c’est massif et plus cela réduit le son. Quant au second principe, il consiste à laisser un espace entre les 2 parois, lequel peut recevoir des absorbants acoustiques, jouant le rôle de ressort et qui va dissiper le sont déjà amoindri avant sa sortie.

    Isolation murs et cloisons : quelles sont les différentes techniques liées au principe sus-cités et les alternatives possibles ?

    Construction de paroi massive simple

    Lors de la séparation d’une grande pièce en deux, la création d’une baie vitrée sur la terrasse, etc., la mise en place d’une paroi dense ou massive suffit souvent pour arrêter les sons aériens. Les parois en béton, construites avec des blocs de terre cuite, ou pourvues de double vitrage, offrent déjà de bonnes performances acoustiques. Néanmoins, en construisant ce type de paroi, il faut préalablement étudier la capacité de tout le bâti à supporter une telle charge.

    Doublage de mur massif

    Il s’agit de construire une nouvelle paroi par-devant l’ancienne en créant un espace (une lame d’air ou un élément absorbant) entre les 2. Cet espace dit « ressort » va servir à dissiper le son ou la vibration qui touche l’une des 2 parois, de sorte qu’elle devienne inaudible ou considérablement réduite vers la seconde paroi. Mais de la même façon que la construction d’une cloison simple, ce procédé va aussi alourdir toute la structure.

    Doublage sur ossature

    C’est l’alternative la plus adéquate au précédent doublage de type « masse-ressort-masse ». Ce procédé consiste en fait à installer une armature en bois ou en métal sur l’existant. Cela permet de maintenir les absorbants acoustiques et fixer la plaque de couverture (plâtre ou panneaux de bois). Il est dans ce cas possible de choisir des isolants épais ou de doubler la couverture.

    Doublage sur contre-cloison

    Il s’agit d’installer des contre-cloisons légères, vissées, collées. Idéalement, on peut les fixer sur une structure porteuse indépendante du mur ou de la cloison renforcée. Le but est d’éviter toute transmission d’ondes sonores ou de vibrations à la paroi existante.

    Pose de cloisons mobiles

    En location, il peut être intéressant de mettre en place un système d’isolation que l’on peut enlever ou déplacer à volonté. Beaucoup peuvent penser que du fait de leur mobilité, les cloisons mobiles peuvent être de piètres isolants. Mais selon le produit, elles peuvent procurer jusqu’à 60 dB de réduction sonore.

    Isolation murs et cloisons, quels sont les éléments d’une isolation sonore ?

    En dehors de la technique, il convient de distinguer le bon du mauvais isolant, ou plutôt de l’absorbant acoustique puisqu’ils constituent souvent l’élément « ressort ».

    Le matériau « ressort »

    Le ressort se compose de l’isolant classique que l’on utilise en isolation thermique. Les stars des matériaux absorbants acoustiques sont les laines minérales. Elles sont suivies de près par des produits naturels comme la laine de mouton, le coton. Mais on trouve également des produits recyclés comme la ouate de cellulose.

    L’élément de masse

    Face au mur ou à la cloison existante qui est généralement porteuse, l’autre masse est se décline souvent en panneaux composites ou en plaques de plâtre.

     

    GRATUIT ET SANS
    ENGAGEMENT

    Notre service est 100% gratuit
    et ne vous implique aucunement
    à passer à l’achat

    RAPIDE

    Les entreprises vous rappel
    très rapidement afin
    d’effectuer un devis sur mesure

    QUALITÉ ET CHOIX

    Nos entreprises sont agréés
    et sélectionné pour leur
    rigueur et leur sérieux.

    * champs obligatoires
    Back To Top